Renault fait appel à Google pour optimiser sa chaîne logistique par l’IA

Renault s’associe à Google pour accélérer la digitalisation de ses usines et de sa chaîne logistique. Renault mise sur le savoir faire du géant américain en Machine Learning (apprentissage statistique) et en intelligence artificielle pour créer de nouvelles solutions industrielles. Un programme de formation afin de développer les compétences de 40 000 collaborateurs de Renault dans le digital va être lancé. Renault veut digitaliser son système industriel et déployer les standards de l’industrie 4.0.

Une plateforme de données industrielles depuis 2016

Renault rappelle qu’il développe depuis 2016 sa propre plateforme numérique pour connecter et agréger les données industrielles de ses 22 sites dans le monde représentant 76 % de la production des véhicules et de 2 500 machines. Le partenariat avec Google vise, entre autres, à optimiser cette plateforme de gestion des données industrielles, qui demeurent la propriété de Renault. 

Renault souhaite améliorer l’efficacité de sa chaîne d’approvisionnement et de sa fabrication, la qualité de sa production, et la réduction de l’impact environnemental par des économies d’énergie. 

Eric Marchiol, directeur industrie 4.0 chez Renault, cité par l’AFP, évoque de 10% à 30% d’économies d’énergie réalisables grâce à l’IA sur une ligne de peinture, en prenant en compte le réglage du chauffage, de la ventilation et de l’hygrométrie.  De son côté, Google devrait bénéficier du savoir faire de Renault en matière de normalisation des données dans le secteur automobile.

Renforcer les compétences des ingénieurs en digital

Renault prévoit de mettre en place un programme de formation afin de renforcer les compétences des équipes d’ingénierie des processus, de fabrication et informatiques via des sessions de coworking, de formation et d’habilitation avec Google. L’objectif est de renforcer la culture sur les données. « La culture de la donnée constitue aujourd’hui un élément essentiel de la vie professionnelle quotidienne, tant au niveau des processus opérationnels que décisionnels » estime-t-on chez le constructeur automobile.

« Cette collaboration est une parfaite illustration de la stratégie digitale de Renault, appliquée ici au domaine industriel » présente José Vicente de los Mozos, directeur Fabrication et logistique, membre du comité exécutif du Groupe Renault. L’accord suppose l’engagement des équipes de Renault en charge de l’informatique, de la production et de la gestion de la chaîne logistique. L’accord va « nous permettre d’accélérer le déploiement de notre plan Industrie 4.0 conçu pour transformer et connecter nos sites de production et nos processus logistiques dans le monde afin d’améliorer nos standards d’excellence et de performance » ajoute-t-il.

Près de 3,8 millions de véhicules en 2019

Renault est présent dans 134 pays et a vendu près de 3,8 millions de véhicules en 2019. Le constructeur automobile emploie 180 000 personnes, dispose de 40 sites de fabrication et 12 700 points de vente dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !