Radio France lance son algorithme plus éthique de recommandation de podcasts

Radio France veut allier découverte de contenus et nombre de clics

C’est un nouvel algorithme taillé pour le service public que lance Radio France afin d’orienter ses auditeurs dans leur choix de podcasts sur sa plateforme. Cette nouvelle méthode de recommandation de contenus vise à mettre l’accent autant sur la découverte pour l’auditeur que sur la performance en nombre de clics récoltés et de durée d’écoute pour Radio France. 

Association des recommandations informatiques et éditoriales

L’algorithme repose sur la recommandation hybride – c’est à dire à la fois informatique et humaine – et cherche à assurer un juste équilibre entre l’efficacité algorithmique et les choix plus pointus de l’équipe éditoriale. L’algorithme informatique est prévu pour que les contenus recommandés à chaque auditeur lui permettent de s’informer et de se divertir avec des programmes adaptés à ses goûts.

L’algorithme tient alors compte des écoutes passées de l’auditeur, et veut l’éloigner des « bulles » d’enfermement produites par les algorithmes traditionnels où l’on se voit recommander indéfiniment le même type de contenus. Les équipes éditoriales de Radio France peuvent intervenir dans la recommandation et ont le dernier mot dans le choix des podcasts mis en avant sur l’application et sur le site radiofrance.fr. Le but est de garantir la diversité des propositions faites aux auditeurs et de favoriser la découverte et non le nombre de clics. 


Usage d’indicateurs de découvrabilité pour créer la surprise

Les éditeurs interviennent également en apportant une touche de surprise parmi les podcasts, via l’utilisation de nouveaux indicateurs de découvrabilité. Ces indicateurs servent à vérifier que l’algorithme propose un large panel de programmes du catalogue de Radio France et non pas une sélection restreinte. 

« Le fonctionnement de cet algorithme est transparent pour les usagers ayant accepté la personnalisation et pouvant, à tout instant, modifier leur choix » déclare Radio France.  « Notre rôle en tant que service public est de rendre le numérique plus éthique » estime Sibyle Veil, PDG de Radio France. « C’est exactement le but de ce nouvel algorithme, pensé pour être au service des auditeurs et leur permettre de se laisser surprendre au sein de la diversité de notre offre de podcasts » poursuit-elle.

Stimuler la curiosité de l’auditeur plutôt que le taux de clics

« La recommandation hybride est l’exemple de ce que Radio France peut apporter aux auditeurs en se démarquant de ce qui se fait ailleurs » commente Laurent Frisch, directeur du numérique et de la production de Radio France. « Nous faisons le pari de stimuler la curiosité de nos usagers, en laissant le dernier mot à l’éditorial et non à la quête de performance [NDLR : nombre de clics et durée d’écoute]  » conclut-il.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *