Publicité digitale en France : un marché de 4 milliards d’€ dominé par Google et Facebook

Le marché français de la publicité digitale atteint 4,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires net sur 2017. C’est une croissance sensible de 12% par rapport à 2016.

Le digital dépasse largement la TV

Ces dépenses sont supérieures à celles effectuées en TV. Sur ce marché, Google et Facebook sont prédominants. Ce qui inquiète Sophie Poncin, présidente du SRI (Syndicat des régies internet) qui pointe « la forte concentration du marché et l’installation durable d’un grand déséquilibre pour lequel nous avions déjà lancé une alerte l’année passée« .

Le digital représente 34,4% des dépenses publicitaires des entreprises. La TV n’en pèse que 27,2%. Tous les leviers de la publicité digitale sont en croissance, y compris le Display.  Ces chiffres proviennent de la 19ème édition de l’Observatoire de l’e-pub du SRI (Syndicat des Régies internet) réalisé par PwC, en partenariat avec l’Udecam. Le document a été publié le 25 janvier.

En tête, le Search draine à lui seul la moitié des budgets publicitaires, c’est un chiffre d’affaires net de 2 milliards d’euros. Le Search est en croissance de  8%, dynamisé par son usage sur le mobile. En effet, la croissance du Search est de 21% sur le mobile (pour atteindre 993 millions d’euros de dépenses des annonceurs) alors qu’il est en baisse très légère de 1% sur le PC fixe (1 milliard d’euros de dépenses).

Forte croissance du Display

En seconde position, le Display reste fort de 35% du marché de la publicité digitale avec un chiffre d’affaires net de 1,4 milliard d’euros. Sa croissance est importante à 20%. Cette croissance est principalement portée par les réseaux sociaux. En effet, sur les seuls médias sociaux, la croissance des dépenses en Display atteint 48% (pour 669 millions d’euros de dépenses). La croissance n’est que de 4% sur les canaux digitaux hors médias sociaux (781 millions d’euros de dépenses). A noter que l’usage de Youtube n’est pas comptabilisé dans les médiaux sociaux dans cette étude.

La dynamique de la vidéo alimente également la croissance du Display. Le format vidéo est en croissance de 38% chez les entreprises (577 millions d’euros de dépenses), les formats de bannières classiques pour leur part, hors vidéo, sont en croissance de 12% (734 millions d’euros de dépenses), les formats OPS (Opérations spéciales) arrivent en bout de chaîne avec une croissance de 7% (140 millions d’euros de dépenses). Au global, les bannières classiques pèsent 51% du Display, la vidéo 39% et les OPS 10%.

C’est sur les réseaux sociaux que la vidéo est en très forte augmentation avec 90% de croissance (235 millions d’euros de dépenses). La croissance des budgets vidéo n’est que de 16% sur les médias digitaux en dehors réseaux sociaux (342 millions d’euros de dépenses). La vidéo est également en forte croissance de 69% sur les mobiles. Les dépenses en publicité vidéo sur le mobile (267 millions d’euros) dépassent désormais les dépenses en publicité vidéo sur le PC fixe (250 millions d’euros).

L’emailing en bout de chaîne

Enfin, les autres leviers (emailing, affiliation, comparateurs) sont en croissance de 7% et représentent 15% du marché global avec un chiffre d’affaires net de 695 millions d’euros. L’affiliation pèse 253 millions d’euros, les comparateurs 304 millions d’euros et 138 millions d’euros pour l’emailing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !