Ouverture des commerces alimentaires après 21 heures : 1 à 2% du chiffre d’affaires

Le gouvernement envisage d’autoriser l’ouverture après 21 heures dans les commerces alimentaires. Selon Nielsen, les magasins ouvrant entre 21h et minuit réalisent sur cette période 1 à 2% de leur chiffre d’affaires.

Le gouvernement français planche sur une évolution de la législation sur le travail de nuit pour permettre à certains commerces d’ouvrir leurs portes après 21h. Ces heures n’entreraient ainsi pas dans la législation sur le travail de nuit.

Mais de telles ouvertures répondent-elles à une attente des consommateurs ? Nielsen a cherché à le mesurer auprès de magasins de l’alimentaire restant déjà ouverts entre 21h et minuit. Et selon les résultats, les points de vente réalisent entre 1% et 2% de leur chiffre d’affaires quotidien sur cette tranche.

Intérêt pour « une partie minoritaire de la clientèle »

Nielsen constate en outre que l’essentiel des ventes est effectué entre 21h et 22h. De quoi remettre en cause l’opportunité de prolonger l’ouverture deux heures supplémentaires ? Pas nécessairement.

« On peut penser qu’en fonction des zones et des profils de clients, les courses de nuit pourraient se développer selon les évolutions à venir du cadre législatif » estime Daniel Ducrocq, directeur distribution chez Nielsen.

On reste toutefois face à des besoins minoritaires. « Ces ouvertures ne répondent qu’à une partie minoritaire de la clientèle et n’ont sans doute pas vocation à représenter une partie importante des ventes » conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !