OurCo, l’application qui court-circuite les représentants du personnel

L’objectif est d’en finir avec les sujets tabous, non-dits, rumeurs et conflits d’égo au travail

La startup OurCo veut « libérer la parole au travail ». L’entreprise, créée en 2016, vient de lever 500 000 € supplémentaires auprès de Business Angels.

Expression libre et anonyme

La start-up propose une application mobile et web en téléchargement libre, qui permet aux salariés de s’exprimer librement et éventuellement anonymement sur leurs préoccupations au travail. L’application vise à évaluer quotidiennement leur bien-être personnel au sein de leur organisation et de co-construire des initiatives concrètes pour améliorer leur environnement de travail.

OurCo annonce déjà 40 000 utilisateurs et cite comme entreprises clientes Yves Rocher, Unifaf, La CPAM Meurthe-et-Moselle, la Société de Transport du Grand Angoulême et le service de VTC citoyen Marcel. En 2018, OurCo a attiré comme soutiens opérationnels Philippe Cafiero, ex DRH Europe de Randstad et de la Croix-Rouge, Marc Veyron, ex DRH chez Carrefour et Cap Gemini, et Philippe Achalme, ex DRH de Malakoff Médéric, Aviva et Conforama.

« Nous souhaitons nous recentrer sur notre promesse initiale : créer un outil qui permette d’en finir avec les sujets tabous, non-dits, rumeurs, conflits d’égo au travail qui freinent l’engagement et le bien-être des salariés » décrit Stéphane Bourbier, CEO et co-fondateur d’OurCo. L’application vise à ce que chacun puisse exprimer ses ressentis au travail. Elle est aujourd’hui outillée de nouvelles fonctionnalités telles que la création de groupes de discussion, le partage d’humeur du jour à partir d’émoticônes expressifs et l’échange de feedbacks ludiques.

Proposer des pistes d’amélioration 

La position d’OurCo est que chaque personne, quelle que soit sa position dans l’organisation, est légitime pour parler de ses insatisfactions et proposer des pistes d’amélioration. Les espaces d’expression des salariés donnent le choix de l’anonymat pour une communication sans tabou ni pression liée à son statut.

OurCo propose un tableau de bord pour les RH, le top et le middle management, qui permet de suivre l’indice de bien-être et d’engagement pour chaque équipe et d’ouvrir le dialogue de façon ciblée par la création de sondages. Le management doit ainsi détecter plus facilement et en temps réel les signaux faibles, les irritants et les besoins réels des équipes, ainsi que co-traiter les préoccupations en responsabilisant les équipes et en développant leur potentiel d’innovation. L’application vise également à suivre instantanément l’impact des évolutions organisationnelles sur le climat de travail des équipes.

La start-up a levé au total 1,6 million d’euros de smart money auprès de business angels dont Chantal Baudron, conseil en recrutement, Angélique Gérard, membre du comité exécutif d’Iliad Free, Thomas Chardin, fondateur de Parlons RH et d’Olivier Lebel, ex DG de la Croix-Rouge et de Médecins du Monde.

15 collaborateurs 

La société est présente au sein de l’espace de co-working Le Bloc à Paris. Elle emploie 15 personnes. Elle entretient des partenariats d’étude et d’intervention avec les partenaires sociaux (MEDEF, CFDT, CGT, CFTC…), des associations (La Fabrique Spinoza, l’AFMD, Wisdom…), des cabinets de conseil (Quaternaire, EY France, Evocime…) et des indépendants (consultants, coachs, formateurs et formatrices, thérapeutes…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !