Sécurisation des paiements en ligne : un nouvel agenda jusqu’en mars 2021

Finalement, la Banque de France annonce des délais de mise en œuvre du nouveau cadre de sécurisation des achats par DSP2. Côté infrastructure, la migration pourra avoir lieu entre septembre 2019 et mars 2021.

Les e-commerçants satisfaits du nouveau calendrier 

La Fevad, la fédération des acteurs de la vente à distance, se félicite de ces délais et rappelle que la migration concerne plus de 200 000 sites e-commerce et 38 millions de Français qui font leurs courses sur internet pour un montant annuel, qui, en 2019, devrait dépasser pour la première fois les 100 milliards d’euros.

La réglementation était prévue pour avoir lieu dès le 14 septembre 2019. Les nouvelles mesures prévues par la DSP2 doivent permettre de faire reculer la fraude du fait de la mise en place d’infrastructures nouvelles et interdépendantes qui faciliteront la détection de la fraude, grâce à un meilleur échange de données entre les différents intervenants de la chaîne.

Saisie d’un code secret via son application bancaire

Un premier volet à l’attention des consommateurs, validé le 9 juillet dernier, vise le remplacement progressif du recours aux codes SMS à usage unique pour la protection des paiements en ligne par des solutions plus avancées, reposant par exemple sur la saisie d’un code confidentiel ou d’une empreinte biométrique au travers de l’application mobile de banque en ligne. Selon la Banque de France, d’ici décembre 2020, la grande majorité des consommateurs bénéficiera de ces nouvelles solutions d’authentification renforcée telles que définies par la DSP2.

Un second volet à l’attention des acteurs professionnels de la chaîne des paiements, y compris les e-commerçants, prévoit la mise à niveau de l’infrastructure technique « 3D-Secure » utilisée pour la gestion de l’authentification du client lors d’un paiement par carte en ligne. D’ici mars 2021, l’ensemble des acteurs se connectera à cette nouvelle infrastructure et appliquera les règles de fonctionnement définies par la DSP2, conclut la Banque de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !