Nouveau dispositif d’alerte en cas de cyber attaque pour 1 million de petites entreprises

Cédric O et Geoffroy Roux de Bézieux, 20 juillet

Un nouveau dispositif d’alerte vient d’être conçu à destination des plus petites entreprises, cela représente 1 million de destinataires en cas d’attaque informatique critique en France. L’objectif est d’informer rapidement les entreprises pour qu’elles disposent de plus de temps pour réagir.

XXII, spécialiste de la vision par ordinateur, entravé par des attaques informatiques

L’annonce en a été faite le 20 juillet lors de la visite de l’entreprise XXII, spécialiste de l’intelligence artificielle et de la vision par ordinateur, par Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique. L’ironie de l’histoire est que XXII venait d’être victime d’attaques informatiques qui ont fortement entravé son activité.  Le dispositif a été présenté par Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, Dominique Métayer, président de l’union des entreprises de proximité (U2P), et Jean-Lou Blachier secrétaire confédéral de la confédération des petites et moyennes entreprises (CPME).

Avec le nouveau système d’alerte, lorsqu’une vulnérabilité ou une campagne d’attaque informatique particulièrement critique sera identifiée, une information succincte et compréhensible sera préparée pour les dirigeants de ces petites entreprises,  non spécialistes de ces questions. L’information sera rédigée par le dispositif national d’assistance aux victimes cybermalveillance.com et l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information Anssi.


Une diffusion des alertes par les organisations inter professionnelles

Cette information sera ensuite transmise aux organisations inter professionnelles, le Medef, la CPME et l’U2P, ainsi qu’aux réseaux consulaires des chambres de commerce et d’industrie (CCI) et des Chambres des métiers et de l’Artisanat (CMA). L’information sera également transmise au dispositif public France Num, qui intervient sur la transformation numérique des petites entreprises. Ces différents organismes seront chargés de relayer cette information le plus largement possible auprès des entreprises avec lesquelles ils sont en contact.

Dans le même temps, le système cybermalveilance.gouv.fr propose une nouvelle fonctionnalité « ExpertCyber » qui vise à aider les entreprises à identifier des prestataires en sécurité informatique.





Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L'actualité du digital

    Le meilleur de la transformation des entreprises


    Restez connecté !