Monoprix veille au bon remplissage de ses rayons par mini caméras dans 100 magasins


Le suivi du bon remplissage des rayons est un enjeu clé pour les commerçants. Si les grandes surfaces telles qu’Auchan font appel à un robot qui se déplace dans le magasin, on peut également suivre l’évolution du rayon par des caméras fixes. Intermarché et Casino se sont engagés dans cette voie.



C’est au tour de Monoprix d’avoir recours aux caméras. Des mini caméras sont clipsées dans les rayons et scrutent les rayons en face d’elles. En cas de rupture de stock, d’erreur de prix ou de produit mal placé, l’information est transmise en temps réel aux employés du magasin. Ils peuvent alors réapprovisionner ou remettre de l’ordre dans le rayon. Les caméras repèrent les étiquettes électroniques des produits. Les tests réalisés dans 5 magasins parisiens en juillet dernier ont été concluants. Un déploiement dans 100 magasins de cette solution fournie par la société française SES Imagotag est prévu pour le premier semestre 2022.

Chaque magasin équipé de 120 caméras

Chaque magasin Monoprix sera équipé de 120 caméras ShelfEye. Plus de 1 million d’articles en rayon seront analysés sur l’ensemble de ces 100 magasins. Ce sont les rayons des produits de grande consommation (PGC) et des produits frais en libre-service qui seront surveillés. Les mini-caméras photographieront toutes les 30 minutes les étiquettes électroniques.

Les étiquettes intelligentes fournies par SES Imagotag équipent les gondoles des magasins Monoprix depuis 2018. Quant aux caméras ShelfEye, elles sont paramétrées pour fonctionner uniquement en l’absence d’individus dans leur champ de vision.

Une solution IoT testée par le groupe Casino avec des résultats convaincants


Développée sur une plateforme Cloud, cette solution associe la vision par ordinateur et des capteurs fonctionnant selon le mode d’internet des objets (IoT ou Internet of things). La solution permet de rendre compte du réalogramme, ce planogramme réel qui donne une représentation visuelle de l’implantation d’un rayon.

Grâce à la précision des données recueillies, l’objectif est d’améliorer sensiblement les réassorts et la planification des livraisons en magasin. « La permanence de l’offre est un enjeu majeur […]  La solution […] permet d’améliorer la disponibilité de nos produits en rayon » argumente Damien Pichot, directeur des opérations et des flux marchandises du groupe Monoprix.

Les ruptures en rayons représentent une perte importante

Selon la société américaine d’analyse de marché IRI (Information Resources, inc.), les ruptures en rayon de produits de grande consommation et du frais libre-service représenteront 4,7 milliards d’euros de perte cette année. En juin dernier, le groupe Casino (auquel appartient l’enseigne Monoprix) annonçait le déploiement de  caméras dans 400  points de ventes soit quasiment tous les supermarchés et hypermarchés Casino de France.

Avec ses caméras installées tous les trois mètres qui prennent une photo toutes les 10 minutes, la solution Liveshop.AI de la start-up française Belive.ai fournit un service équivalent à solution Captana de Ses Imagotag choisie par Monoprix. Testée dans les rayons de dix magasins Casino, la solution Belive.ai y a permis une baisse des ruptures de stocks de 50 à 60% en moyenne.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *