Microsoft vit sa plus faible croissance depuis 2016, le Cloud s’impose

Satya Nadella, PDG de Microsoft

Le mardi 24 janvier, Microsoft a publié ses résultats trimestriels pour son 2ème trimestre fiscal 2023 s’achevant le 31 décembre 2022. L’euphorie technologique retombe après l’envol des ventes d’informatique du à la pandémie de Covid-19 lorsqu’il fallait équiper les employés en informatique à domicile ou les particuliers en consoles de jeux vidéo.

Une croissance de +2% seulement sur 1 an

Les bénéfices de Microsoft ont dépassé les attentes, mais le chiffre d’affaires trimestriel s’établissant à 52,7 milliards de dollars a manqué la cible avec sa plus faible croissance depuis 2016, à seulement 2 % d’une année sur l’autre, pointe Josh Gilbert, analyste de marchés chez eToro, société de courtage.

« Microsoft Cloud a dépassé 27 milliards de dollars de revenus trimestriels, en hausse de 22 %« 

Dans ce paysage en recomposition, la force de Microsoft vient de son activité de Cloud computing avec ses services Azure. « Microsoft Cloud a dépassé les 27 milliards de dollars de revenus trimestriels, en hausse de 22 % et de 29 % en monnaie constante » déclare Satya Nadella, PDG de Microsoft. « Les entreprises ont déplacé des millions de cœurs vers Azure et exécutent deux fois plus de cœurs sur notre cloud aujourd’hui qu’il y a deux ans » se félicite-t-il.

Le chiffre d’affaires de l’informatique personnelle a manqué les attentes et s’établit à 14,2 milliards de dollars. C’est une baisse de 19 %. Cela est dû à une faiblesse sur le marché. En particulier, les livraisons mondiales de PC ont diminué de 28% au quatrième trimestre 2022, explique Josh Gilbert.



Un bénéfice net en recul de -12% sur un an

Le bénéfice net de Microsoft dans son 2ème trimestre 2023 est tombé à 16,4 milliards de dollars. C’est une baisse de 12 % par rapport à l’année précédente. La société a pris une charge d’environ 1,2 milliard de dollars au cours du trimestre après avoir choisi de licencier 10 000 employés. il s’agit d’une stratégie que Wall Street et les investisseurs applaudissent, car ils cherchent à soutenir les marges et à réduire les coûts.

« Microsoft, avec son dirigeant Satya Nadella à la barre, est mieux positionné que d’autres entreprises technologiques »

Microsoft est mieux positionné que d’autres entreprises technologiques selon Josh Gilbert. « Ce bilan est mitigé, mais Wall Street en retiendra probablement les aspects positifs, ce qui pourrait contribuer à planter le décor d’une saison des résultats moins mauvaise que ce que la plupart prévoient. Mais Microsoft, avec son dirigeant Satya Nadella à la barre, est mieux positionné que d’autres entreprises technologiques dans cet environnement » affirme Josh Gilbert.

Pour cet analyste, ces résultats montrent la résilience de Microsoft et sa croissance évidente dans le domaine du Cloud. De plus, l’entreprise renforce sa position sur le marché grâce aux développements de l’intelligence artificielle, comme son récent engagement de 10 milliards de dollars dans OpenAI et ses solutions de type ChatGPT, car la demande se maintient avec les entreprises qui mettent à niveau leurs logiciels, même en cas de ralentissement économique, dit-il. Le partenariat avec OpenAI a été lancé il y a maintenant trois ans et demi.

L’intelligence artificielle dope les usages du Cloud Azure

Microsoft est le fournisseur de Cloud exclusif de la jeune société OpenAI fondée en 2015, dont il déploiera les modèles d’intelligence artificielle sur ses produits grand public et d’entreprise. Les innovations stimulent la croissance des services Azure AI. Les revenus d’Azure ML (Machine Learning) ont doublé pendant cinq trimestres consécutifs. Des entreprises comme Axa et FedEx ont choisi le service pour déployer, gérer et gouverner leurs modèles d’intelligence artificielle. « La prochaine grande vague de plateformes sera l’intelligence artificielle » conclut Satya Nadella.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *