Mazars accroît les candidatures à ses postes via un chatbot

Grâce à son chatbot nouvelle version baptisé SAM et lancé en juin, le cabinet Mazars observe une hausse du nombre de candidatures à ses offres d’emploi de 47%. Le chatbot est couplé à une technologie d’analyse de CV et de matching.

Un chatbot ne sert pas uniquement à répondre aux questions récurrentes destinées aux conseillers clientèles. Le cabinet d’audit et de conseil Mazars exploite un tel outil, sur son site web et via Messenger de Facebook, dans le cadre de son processus de recrutement.

En juin dernier, l’entreprise a lancé une nouvelle version de son chatbot SAM pour « Super Ascenseur Mazars ». Les premiers résultats sont jugés satisfaisants. Mazars observe une augmentation de 47% du nombre de candidatures déposées.

Un chatbot enrichi de fonctions dédiées à l’emploi

SAM permet de répondre aux questions simples des candidats potentiels. Le chatbot a également été complété par d’autres fonctions liées spécifiquement au domaine de la recherche d’emploi. Mazars précise ainsi que SAM est couplé à l’outil CV Catcher.

Développé comme le chatbot par Jobijoba, cet outil permet aux postulants de procéder à une analyse en temps réel de leur CV et d’accéder aux offres d’emploi pertinentes avec leur parcours et leurs compétences.

Pour Mazars, ce chatbot intervient en particulier pour pré-qualifier les candidats. « Grâce au meilleur matching des profils et des offres, le cabinet gagne en efficacité dans le tri des CV. Il y a également moins de candidats qui postulent à des offres qui ne leur correspondent pas » se félicite la société.

Pour parvenir à ces résultats, Mazars a dû faire évoluer son chatbot initial, mis en ligne en 2017. « D’un chatbot linéaire lors du lancement de la première version en 2017, SAM est désormais une intelligence artificielle conversationnelle capable de matcher les CV avec les 200 offres d’emploi disponibles en permanence sur notre site carrière. »

Exclusif chatbot emploi

Chatbot de recrutement chez Randstad : que reste-t-il au recruteur humain ?

Randstad, le spécialiste du recrutement en intérim mise sur un chatbot de recrutement, baptisé randy afin de présélectionner les candidats. Il reste encore un bout de chemin à faire avant que ce nouveau canal automatisé n’emporte l’adhésion de tous et ne devienne d’un usage banalisé par tous les consultants de Randstad chargés de recrutement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !