Les montres de luxe Hublot garanties par reconnaissance visuelle électronique et blockchain

L’horloger Hublot délivre une garantie digitale de ses montres protégée par blockchain. Le dispositif s’apparente à une reconnaissance « faciale » de la montre fondée sur l’unicité de ses matériaux.

Des algorithmes complexes pour un usage simple

On réalise une photo de la montre avec son portable pour activer la garantie ou pour y accéder afin de vérifier l’authenticité du produit. « La technologie développée fait appel à des algorithmes complexes mais l’usage est simple. C’est une fusion entre la complexité technologique et la simplicité d’utilisation » se félicite Ricardo Guadalupe, DG de Hublot.

L’objectif est de tracer la montre de la manufacture jusqu’au client

La montre est authentifiée par reconnaissance de la spécificité de sa matière. Cela doit simplifier la traçabilité des montres, de la manufacture jusqu’aux clients, en passant par les points de vente. La blockchain retenue est Aura, la plateforme initiée par le leader mondial du luxe LVMH. LVMH est la maison mère de Hublot, qu’il a acquis en 2008.

Pour la reconnaissance des spécificités de la montre, Hublot travaille avec la société KerQuest depuis 2017. Cela a permis de mettre au point les algorithmes de reconnaissance de la microstructure des matériaux qui composent la montre. Le dispositif est également rendu possible grâce à l’amélioration de la définition de l’appareil-photo des smartphones.

Le passeport digital de la montre est établi lors de sa fabrication

Deux montres Hublot d’un même modèle sont différentiables par les singularités de leur microstructure. La garantie Hublot est basée sur la reconnaissance des spécificités des montres. A la manufacture, le passeport de la montre est établi. Des lecteurs optiques reconstruisent chaque montre dans tous ses détails, en très haute définition.

Le vendeur en point de vente active la garantie grâce à l’application mobile Hublot-e-warranty

Quand la montre est vendue en boutique, le vendeur en point de vente active la garantie grâce à l’application mobile Hublot-e-warranty. Il prend une photo de la montre en s’alignant sur un calque s’affichant à l’écran. Les photos sont transmises à la plateforme informatique de Hublot qui active automatiquement la garantie si la montre a bien été reconnue.

Le client reçoit sa garantie par le canal digital de son choix, SMS, e-mail, WhatsApp, WeChat, Instagram ou Messenger et pourra ensuite rejoindre la communauté Hublotista. Une application e-warranty spécifique est proposée aux clients. Elle donne accès à de nouveaux services tels que vérifier l’authenticité d’une montre, récupérer le statut de la garantie, ou accéder à la communauté Hublotista.

Le vendeur prend une photo de la montre en s’alignant sur un calque s’affichant à l’écran

Une application mobile afin de retrouver la garantie

En cas de perte des données de garantie ou de vente de la montre sans transfert de la garantie au nouveau détenteur, la reconnaissance unitaire de la pièce par l’application mobile Hublot e-warranty, disponible sur le Google Play Store et l’App Store d’Apple, permet à nouveau d’accéder à toutes les informations de la montre et à sa garantie.

L’application Hublot permettra de contrôler le statut de la montre, et protégera de la revente d’une montre volée

Lors d’une transaction portant sur une montre de seconde main, l’application Hublot e- warranty permettra au vendeur ou à l’acheteur de contrôler le statut de la montre, et protégera de la revente d’une montre volée. La technologie Hublot e-warranty est compatible avec toutes les montres produites depuis début 2020. Cette technologie est en cours de déploiement dans tous les points de vente Hublot. La boutique Paris Vendôme, boutique pionnière, est équipée depuis plus d’un an. Les boutiques et les détaillants helvétiques sont déjà opérationnels. Les autres pays suivront dans les prochains mois. Pour les pièces antérieures, la carte de garantie électronique demeure et c’est lors de leur prochain passage au SAV que ces montres seront enregistrées pour bénéficier du nouveau système de garantie.

La garantie digitale Hublot e-warranty sera inscrite dans la blockchain Aura, une plateforme initiée par LVMH. « Le nouveau système de garantie développé par Hublot s’inscrit dans une tendance globale initiée par LVMH de lutte contre la contrefaçon, de suivi et de traçage du cycle de vie du produit » souligne Hublot. La garantie sera sauvegardée dans la blockchain Aura qui est destinée a être utilisée par d’autres marques de luxe.

Une blockchain initiée par LVMH, créée par Microsoft et Consensys

Aura est une blockchain internationale développée par Microsoft et l’entreprise de blockchain ConsenSys. ConsenSys emploie la plateforme Ethereum. La blockchain est conçue pour appuyer les consommateurs lorsqu’ils cherchent à tracer les articles et à juger de leur authenticité. Cette blockchain est conçue par et pour les marques de luxe. Elle doit permettre notamment de suivre le sourcing des matières premières et de protéger la propriété intellectuelle et créative.

La première technologie d’authentification électronique de Hublot a été lancée en 2009

La première technologie de Hublot d’authentification électronique a été lancée en 2009. Il s’agissait de la technologie WISeKey. La carte de garantie était activée à l’achat, fonctionnant avec un système d’authentification à deux facteurs, une clé cryptographique et un numéro de série de la montre. La technologie s’assortissait d’un lecteur de garantie USB et qui permettait déjà au client de rejoindre la communauté Hublotista. En 2015, cette technologie a évolué. La puce électronique par contact a été remplacée par la technologie radio NFC (near field communication).

KerQuest a développé un moteur de reconnaissance hébergé dans une plateforme appelée Solid Media Messaging. Elle permet à l’utilisateur d’interagir intuitivement avec tout objet au travers de son smartphone et de rendre des services transactionnels variés. Elle permet de remplir des fonctions métiers pour les marques et les distributeurs. Elle constitue aussi un outil de fidélisation des clients.

Le modèle iconique, la montre Big Bang en 2005

Hublot a été fondé en Suisse en 1980. L’horloger développe un concept résultant de l’association inédite de l’or et du caoutchouc. Baptisé l’« Art de la Fusion », ce concept est né de l’imaginaire de Jean-Claude Biver, son président. L’entreprise est développée par Ricardo Guadalupe, son CEO depuis 2012.

Le modèle iconique de la marque s’intitule « Big Bang », lancé en 2005. La philosophie de l’horloger est « Be First, Different and Unique ». La marque utilise des matières innovantes, de l’or inrayable, des céramiques de couleurs vives, du saphir. Hublot dispose de boutiques à Genève, Paris, Londres, New York, Hong Kong, Dubaï, Tokyo et Singapour et d’un site e-commerce hublot.com. Hublot a été acquis par LVMH en 2008.

La validation par blockchain est en cours de déploiement

Une réaction sur “Les montres de luxe Hublot garanties par reconnaissance visuelle électronique et blockchain” :

  1. AvatarNicolas

    Il est intéressant de noter que les grands du luxe, qui fustigent et combattent à juste raison toute forme de contre-façon, ne se privent pas pour piller les idées qui leur ont été présentées par de jeunes start-up un peu innocentes.
    Certains y verront la dure loi du business.
    D’autres, comme moi, la triste réalité du manque de créativité technologique de ces grands groupes, et leur froide insensibilité dans l’accaparement des idées des autres, à leur profit, individuel ou collectif.
    Jeunes startuppers, un conseil pour vous : la confiance est une vertu bijective. Avant de leur faire confiance, exigez de leur part une démonstration évidente. Et pensez à ériger de solides barrières à l’entrée, au cas où ils ne respecteraient même pas leur parole.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !