Les ingénieurs placent le digital, la data, l’IA et la cyber sécurité en tête de leurs objectifs de formation

Pour les futurs ingénieurs et les ingénieurs en poste, la mise à jour des compétences ou l’acquisition de nouveaux savoir-faire est un fait important. C’est ce que montre l’étude « Marque employeur ingénieurs » menée par Infopro Digital pour Ausy, filiale de conseils et services informatiques du groupe de travail intérimaire Randstad.  

Plus de 9 ingénieurs en poste sur 10 se forment au digital

Dans leur très grande majorité, les ingénieurs envisagent de se former prioritairement dans les domaines qui ont évolué rapidement comme la transformation digitale, la data, l’intelligence artificielle et la cyber-sécurité. C’est ainsi que 91% des ingénieurs en poste déclarent prendre leur avenir en main et se former aux nouvelles technologies. La transformation digitale, la data, l’IA et la cyber-sécurité sont les formations privilégiées par les ingénieurs en poste comme par les jeunes diplômés.

Dans le même temps, l’impact de la crise sanitaire se fait sentir sur le choix d’orientation des futurs ingénieurs. Le secteur du commerce digital, porté par l’explosion de la vente en ligne et des technologies associées, opère ainsi une forte progression dans l’esprit des étudiants et des jeunes diplômés. Il faut dire que l’impact de la crise épidémique sur des secteurs d’activité comme l’aéronautique ou l’automobile a généré de l’inquiétude. Les étudiants et les jeunes diplômés ne sont plus que 72% contre 81% en 2020 à faire preuve d’optimisme quant à leurs chances de trouver un emploi dès la sortie de l’école. Quant aux ingénieurs travaillant dans l’aéronautique, le spatial et l’automobile, ils sont plus enclins à vouloir changer de secteur d’activité bien que cette volonté s’inscrive plutôt dans une perspective de long-terme.

Le commerce arrive en tête des choix des jeunes ingénieurs

Lutter contre le réchauffement climatique et les attaques informatiques

Par ailleurs, les futurs ingénieurs se sentent concernés par les enjeux sociétaux et environnementaux tels qu’ils sont exposés dans les médias. La lutte contre le réchauffement climatique est la première préoccupation de 38% d’entre eux.  La cyber-sécurité et la lutte contre les attaques informatiques font leur entrée en deuxième position des défis à relever (37%). Quant à la recherche de nouvelles sources d’énergie et, parmi elles, le développement des énergies dé-carbonées, elle est citée par 33% des étudiants et des jeunes diplômés et clôt ce top 3 des défis à relever par les ingénieurs.

Le réchauffement climatique arrive en tête des préoccupations des jeunes ingénieurs

La société Ausy à l’origine du sondage emploie près de 7000 personnes, ingénieurs et spécialistes en informatique). L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 643 ingénieurs. Parmi eux, 424 étaient des ingénieurs en poste et 219 des étudiants ou jeunes diplômés aspirant à devenir ingénieurs. Le questionnaire a été auto-administré en ligne. L’enquête de terrain a été menée du 12 mars au 12 avril 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L'actualité du digital

    Le meilleur de la transformation des entreprises


    Restez connecté !