Les faux clients chez Hermès, un système face à la rareté de certains produits

Le sac Birkin objet de toutes les convoitises

Devant la rareté de certains produits Hermès, tels que le sac Birkin, un réseau d’acheteurs pseudo « riches »avait été constitué par un groupe criminel. Il a été démantelé à Paris, fin janvier. Le Parisien revient sur l’organisation de ce réseau et les montants en jeu.

Ce dispositif servait à alimenter un réseau de revente auprès d’une clientèle prête à débourser des sommes très élevées pour posséder l’un de ces sacs. Les pseudo clients pour leur part étaient entraînés à jouer les clients aisés et préparaient un scénario crédible à dérouler devant le vendeur en boutique Hermès en présentant leur achat comme « un cadeau pour sa mère de 60 ans, ou pour sa petite amie étrangère ».

L’objectif était d’éviter de se voir opposer par le vendeur une absence de stock ou de devoir s’inscrire sur une liste d’attente.  Les vendeurs sont très méfiants pour leur part car ils doivent suivre les consignes de leur direction et veulent éviter les trafiquants. Ils observent les clients par caméra, relate un des pseudo acheteurs interviewé par Le Parisien. Même quand tout se passait bien, le sac désiré n’était pas forcément disponible et il fallait se contenter de ce qui était disponible en stock, côté taille ou coloris.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !