Les pratiques marketing du site e-commerce Wish.com soumises au juge

Wish.com est le 7ème site e-commerce français avec 13 millions de visiteurs uniques par mois. Il est placé entre Carrefour et E.Leclerc. Le site est dans le viseur de la direction de la concurrence (la DGCCRF Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ) pour pratiques marketing abusives. La DGCCRF a transmis fin novembre au Procureur de la République près le tribunal judicaire de Paris les conclusions de ses investigations sur les pratiques de la société Contextlogic Inc., exploitant le site wish.com.

Des réductions de prix allant jusqu’à 90%

L’enquête pointe des annonces de réduction de prix trompeuses et la mise en avant frauduleuse de produits de marques connues non disponibles sur la plateforme. La DGCCRF enquête depuis plusieurs mois sur les pratiques de wish.com et a mis en évidence des agissements s’apparentant à des pratiques commerciales trompeuses.

Cela concerne par exemple le fait d’alléguer de manière généralisée de fortes réductions de prix, très attractives et pouvant aller jusqu’à 90% de réduction mais dénuées de réalité économique car ces réductions sont notamment calculées sur la base de prix de référence trompeurs.

Autre pratique en cause, le fait de mettre en avant des produits de forte notoriété dont certains ne sont pas disponibles sur la plateforme et de proposer des produits présentant des logos et des signes s’apparentant à ceux de marques notoires, notamment des marques de sport, des parfums prestigieux, etc. ceci étant de nature à induire en erreur les consommateurs.

Le juge doit étudier le dossier

« Ces pratiques, si elles étaient confirmées par le juge, seraient particulièrement graves car elles sont susceptibles d’altérer le comportement des consommateurs et d’induire une concurrence déloyale vis-à-vis des autres commerçants » considère la direction de la concurrence. Par ailleurs, la DGCCRF a constaté que sur la plateforme à destination des Français, la description des produits était quasi systématiquement rédigée en anglais. Il revient maintenant à l’autorité judiciaire de donner les suites qu’elle jugera nécessaires aux manquements présumés relevés par la DGCCRF.

2 réactions sur “Les pratiques marketing du site e-commerce Wish.com soumises au juge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !