Le modèle 100% digital de Boursorama Banque sort renforcé de la période de confinement

Le modèle de banque 100% digitale avec une offre complète de produits bancaires a l’air de porter ses fruits quand on écoute Benoît Grisoni, CEO de Boursorama, la banque 100% en ligne, filiale de la Société Générale. Il a pris la parole à l’occasion de l’événement « la banque digitale en 2020 » organisé le 2 juillet par le Payment & Fintech Club de l’Acsel.

Les recrutements de nouveaux clients à la hausse

La période de confinement à cause du Coranavirus n’a pas stoppé l’activité de la banque, au contraire dans certaines de ses offres, la demande a explosé. L’acquisition de nouveaux clients a même progressé. « La période est restée quand même très active pendant tout le confinement puisque nous avons recruté plus de clients au premier semestre 2020 qu’au premier semestre 2019, sachant que l’année dernière nous étions sur des records car on avait recruté 540 000 clients sur l’ensemble de l’année. Aujourd’hui, nous avons 2,3 millions de clients » déclare-t-il. Les clients qui rejoignent désormais Boursorama ont 32 ans d’âge moyen.

L’offre de produits bancaires, large chez Boursorama, a continué à générer des revenus même durant le confinement. « La bourse a continué une activité hallucinante depuis le début de l’année. Nous sommes sur des volumes multipliés par 3 par rapport à l’année dernière. Les ouvertures de comptes bourse ont été multipliées par 4.  Donc c’est vraiment un phénomène assez important, qui n’est pas que chez nous, qui est global » décrit le dirigeant. Il souligne que ses équipes ont été capables d’ouvrir des comptes titres et des PEA y compris pendant la période de confinement.

Des records historiques ont été battus

« Il faut être capable de gérer des ordres qui sont multipliés par 4 ou 5 pendant certaines périodes. Nous avons battu tous nos records historiques sur cette partie là. Il y a un changement aussi de l’épargne des Français vers des produits un petit peu plus risqués » ajoute-t-il.  De même côté crédit, la banque bat ses records. « Nous avons continué à faire du crédit et nous battons un record aussi de production de crédits sur le 1er semestre » annonce-t-il. Boursorama n’a pas de réseau physique de distribution et la banque met à disposition de ses clients des services qui comme le déclare son DG « peuvent parfois nous chatouiller » – comprendre que ces services ne vont pas vraiment dans le sens des intérêts de la banque – mais qui permettent d’avoir des clients satisfaits.

« Nous avons des fonctionnalités qui ont été beaucoup utilisées pendant la période de confinement. On permet à nos clients de clôturer leur comptes en ligne, de suspendre des échanges de crédit, ce qui n’est pas forcément l’intérêt premier de la banque mais qui répond au modèle que l’on a voulu développer qui est basé sur l’autonomie du client y compris pour des choses qui peuvent parfois nous chatouiller mais qui permettent d’avoir des clients satisfaits » affirme-t-il.

Sans réseau d’agences, Boursorama est plus flexible

Boursorama défend son modèle purement digital et rappelle qu’il n’existe pas de synergie avec sa maison mère Société Générale en matière de distribution. Boursorama se développe sur un modèle pur digital à côté du réseau d’agences de Société Générale. « Aujourd’hui 95% des coûts d’acquisition de nouveaux clients de Boursorama sont variables. Si on recrute moins de clients on a moins de coûts. On est plus flexible » pointe Benoît Grisoni. Boursorama emploi 800 personnes et pèse 36 milliards d’euros d’encours si l’on prend en compte l’ensemble des produits qu’il commercialise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !