Le marché de la sécurité privée en voie de « dronification »

Après l’usage de la vidéo surveillance, l’heure est à la formation des agents de sécurité privée au maniement des drones. Une filière de formation des agents de sécurité à l’usage des drones est lancée par Delta Drone.

Maniement des drones depuis le poste de surveillance

Le cursus intègre les formations réglementaires requises pour exercer la profession d’agent de sécurité. S’y ajoutent des unités de formation pour devenir opérateur de systèmes de drones, notamment pour l’utilisation à distance des systèmes de drones depuis le poste de contrôle. Cette évolution correspond aux besoins des grands groupes industriels, des sociétés publiques et des administrations souligne Delta Drone.

La sécurité privée combine les moyens traditionnels et les outils technologiques. La vidéo surveillance a ainsi permis de surveiller un site depuis un poste de contrôle. Les systèmes de drones ajoutent l’atout de la mobilité aux caméras fixes, afin de projeter un œil déporté dans tous les endroits, quelque soit la taille du site. Ces systèmes de drones doivent s’insérer dans le dispositif existant, et être opérés par les personnels en place, notamment par les agents de sécurité analyse Delta Drone. 

Un contrat de 460 000 € par an au CEA Grenoble

La société détient une activité de sécurité privée traditionnelle, ATM Group. Cette entité vient de remporter l’appel d’offre public du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) Grenoble, pour des missions de filtrage des entrées et de surveillance des événements organisés sur le site. Il s’agit d’une reconduction pour ATM Group. Le contrat débutera en avril 2021 pour 5 ans. Le montant est de 2,3 millions d’euros soit 460 000 € par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !