La chasse à la fraude à l’assurance en Grande Bretagne fait appel à de l’IA française

L’Insurance Fraud Bureau fait appel à la jeune pousse française Shift Technology, créée en 2014, afin de mettre en place un système de détection des fraudes pour le secteur de l’assurance britannique. Le nouveau système basé sur l’intelligence artificielle (IA) sera lancé début 2022. Face à l’évolution rapide des fraudes, l’accord entre l’IFB et Shift doit changer la donne en aidant à détecter et à prévenir la fraude à l’assurance.  

Les enquêtes de l’IFB ont mené à 650 condamnations

Au Royaume-Uni, on compte actuellement une fraude à l’assurance par minute est le coût est estimé à 3 milliards de livres sterling par an, selon l’IFB. L’IFB a été créé en 2006. Elle revendique des enquêtes qui ont conduit à 1250 arrestations et 650 condamnations. Les services d’assurance deviennent de plus en plus rapides et digitalisés. Les tactiques des fraudeurs évoluent également. Pour rester à la pointe de la lutte contre la fraude à l’assurance en réseaux organisés, l’IFB s’est associé à Shift afin de mettre au point une solution basée sur l’IA.

La nouvelle plateforme, qui sera mise en production début 2022, doit permettre à l’IA d’apprendre en fonction de l’évolution des menaces des réseaux de fraude, avec la capacité d’alerter sur les activités suspectes en temps réel.  « Notre monde est de plus en plus automatisé et les criminels adaptent leurs méthodes de fraudes à l’assurance » relève Ben Fletcher, directeur de l’IFB. « La fraude évolue rapidement, nous devons faire davantage pour protéger les entreprises et le public. Notre partenariat avec Shift va permettre à nos services de lutte contre la fraude de devenir encore plus intuitifs et efficaces » pense-t-il.

Une centaine d’enquêtes par an sur les réseaux de fraudes

L’IFB est une organisation à but non lucratif qui intervient dans la lutte contre la fraude à l’assurance au Royaume-Uni. Chaque année, elle mène une centaine de nouvelles enquêtes sur des réseaux de fraudes complexes afin de traduire les criminels en justice et diffuse des milliers d’alertes au secteur de l’assurance. L’IFB doit faire face à des stratagèmes plus complexes liés à la cybercriminalité et à l’usurpation d’identité.

L’IFB fera appel à la plateforme logicielle en mode SaaS de Shift, basée sur l’IA pour renforcera la lutte contre la fraude à l’assurance en réseaux organisés. Shift intervient déjà dans la lutte contre la fraude auprès de consortiums d’assureurs au Canada, en France, à Hong-Kong et à Singapour.  Dans le cadre de l’accord avec l’IFB, Shift analysera des millions de polices d’assurance et de sinistres à partir des bases de données de l’industrie afin d’aider à identifier les réseaux de fraude à l’assurance.  

Une solution évolutive

« Dans les prochains mois, nous travaillerons avec l’IFB et ses membres pour mettre en place une solution de détection de la fraude. Elle détectera les fraudes intersectorielles actuelles » annonce Jeremy Jawish, PDG de Shift Technology. La solution devra également évoluer pour s’adapter aux nouvelles typologies de fraudes.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L'actualité du digital

    Le meilleur de la transformation des entreprises


    Restez connecté !