La banque espagnole CaixaBank teste l’intelligence artificielle contre la fraude

CaixaBank a 20 millions de clients et 44 500 employés

La puissante banque espagnole CaixaBank mène un test pilote de prévention de la fraude grâce à l’intelligence artificielle en environnement réel. La banque est associée notamment à Thalès.

Un financement de 2,5 millions d’euros via 10 consortiums

Le cas pilote est développé dans le cadre de la participation de CaixaBank à un consortium de recherche européen pour explorer de nouvelles façons de lutter contre les cyber attaques grâce à l’intelligence artificielle. CaixaBank déclare avoir participé à dix consortiums en Europe ces dernières années et a reçu un financement de 2,5 millions d’euros pour l’innovation technologique et la cyber sécurité.

La banque représente 20 millions de clients et 44 500 employés

La banque représente 20 millions de clients, 44 500 employés et 4400 agences en Espagne. CaixaBank veut être un leader de la R&D dans le secteur financier, notamment en matière de sécurité de l’information. La banque considère que faire partie de consortiums internationaux permet de mieux coordonner l’amélioration continue de son environnement de cyber sécurité ainsi que celui du secteur financier en général. CaixaBank souligne que la cyber sécurité est une priorité.

CaixaBank collabore avec onze entités internationales. Il s’agit d’un consortium de recherche européen pour explorer les moyens d’améliorer la cybersécurité en tirant parti de l’intelligence artificielle et du Big data. Le projet, AI4CYBER, fait partie du programme Horizon Europe pour la recherche et l’innovation, financé par l’Union européenne.

Les développements du consortium AI4CYBER sont testés chez CaixaBank

Grâce à la participation de CaixaBank, les développements d’AI4CYBER, seront testés dans un environnement réel d’une institution financière. Cela permettra aux participants d’étudier les bénéfices des nouvelles solutions en termes de temps de réponse aux incidents et d’améliorer les modèles de détection des anomalies dans les comportements.

Sur trois ans, la banque étudie les opportunités et les risques liés à l’intelligence artificielle en cyber sécurité

Sur les trois prochaines années, CaixaBank est associée à Thales, Tecnalia, le comité de coordination du projet, à l’Université de Macédoine occidentale, Frontedart, Public Power Corporation, à l’ITTI, à l’Hospital do Espírito Santo de Évora, à Montimage, à Search-Lab, à l’Organisation européenne pour la sécurité et à PDMFC pour étudier de nouvelles façons de relever les défis de la cyber sécurité, en se concentrant sur les opportunités et les risques liés à l’intelligence artificielle.

L’objectif principal du consortium AI4CYBER est de concevoir de nouveaux services de cyber sécurité pour aider à comprendre, détecter et analyser les cyber attaques, ainsi que de préparer les systèmes critiques à y résister. Ses résultats viseront à aider les développeurs et les opérateurs de systèmes à gérer efficacement la sécurité, la résilience, y compris à s’adapter à des situations défavorables avec des résultats positifs, et une réponse dynamique aux cyber attaques avancées.

Horizon Europe dispose de 95,5 milliards d’euros de 2021 à 2027

En plus de ce consortium, CaixaBank se félicite d’avoir participé à d’autres projets européens faisant partie du programme Horizon 2020, avec près de 80 milliards d’euros de financement de l’UE sur sept ans, de 2014 à 2020. Le cadre de financement actuel de la Commission européenne pour la recherche et l’innovation, Horizon Europe, dispose de 95,51 milliards d’euros pour la période 2021 à 2027, et son objectif est de garantir que l’Europe produise une science de haut niveau et élimine les obstacles à l’innovation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *