Google accusé de préparer des coups tordus contre l’Europe, son patron s’excuse

Sundar Pichai, patron d'Alphabet et de Google

Un document confidentiel révélé par Le Point crée une tension entre l’Europe et Google. Ce document liste les actions destinées à affaiblir un futur texte réglementaire préparé par Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur.

Un document confidentiel

Le document est décrit comme étant assorti, sur sa première page, de la mention « Privileged & Need-to-know », c’est-à-dire « accès confidentiel, à partager seulement entre ceux qui ont besoin de savoir ». Il liste les actions à mener pour entraver le futur texte préparé par l’Europe et baptisé Digital Services Act destiné à réguler les poids lourds d’internet notamment du point de vue de la diffusion de fausses informations ainsi que le texte Digital Market Act qui régulera la concurrence.

Ce qui surprend c’est la démarche de lutte forcenée et manipulatrice envisagée pour contrer les futurs textes européens.  Le document montre une volonté d’aller jusqu’à recourir aux services de l’Etat américain et à ses représentations à l’international et d’attiser les divisions au sein de la Commission Européenne. Selon Le Point, Thierry Breton a confronté Sundar Pichai, le patron de Google, sur ce document lors d’une vidéo conférence le jeudi 12 novembre.

Une concertation large

Thierry Breton a notamment rappelé à Sundar Pichai que la concertation organisée était large, que chacun avait l’opportunité de s’exprimer sur la régulation, et que soudain il était question de le contrer, lui personnellement dans ce document, et qu’il était évoqué que la régulation menaçait l’alliance entre l’Europe et les Etats-Unis.

Selon un témoin cité par Le Point, le PDG de Google a alors pris la responsabilité du document tout en précisant qu’il est dans une grande entreprise et que des personnes avaient rédigé ce document sans le lui montrer. Il a déclaré être désolé que cela se soit passé de cette manière. Il aurait également reconnu que Thierry Breton a été droit et direct avec Google et promis qu’il ferait de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !