Facebook constate une baisse de ses revenus publicitaires dans certains pays

Face à l’épidémie de Covid-19, l’usage de Facebook explose tant les gens ont besoin de rester en contact.

Doublement de l’usage de la messagerie

Dans les pays les plus touchés par le virus, l’usage de la messagerie a augmenté de 50% sur le dernier mois. De même, les appels vocaux et vidéo ont doublé sur Messenger et WhatsApp.

En Italie, pays durement atteint, l’usage de la vidéo en direct sur Facebook et Instagram a doublé en 1 semaine. Les appels regroupant plusieurs participants ont été multipliés par 10 sur le dernier mois. L’augmentation de trafic a lieu essentiellement sur les services de messagerie.

Cet accroissement de trafic ne s’accompagne pas d’une augmentation des revenus publicitaires, affirme Facebook. C’est même une baisse de revenus que le réseau social observe dans certains pays. « Nous ne monétisons pas la plupart des services pour lesquels nous constatons un engagement accru » indique le réseau social. Quant à la baisse des revenus publicitaires, elle concerne les pays où les mesures prises par les gouvernements sont les plus dures. « Nous avons constaté un affaiblissement de nos activités publicitaires dans les pays prenant des mesures agressives pour réduire la propagation de COVID-19 » déclare Facebook.

Des nouveaux records de fréquentation presque chaque jour

Côté maintien des performances du réseau, les services de Facebook sont dimensionnés pour accepter des pics de trafic comme il y en a lors des Jeux Olympiques mais dans le cas présent, les équipes n’ont pas disposé du même temps pour se préparer. « L’accroissement des usages du au Coronavirus est sans précédent, et nous vivons de nouveaux records presque chaque jour » explique Facebook.

L’organisation du travail s’est compliquée. « Il est plus difficile de maintenir la stabilité du réseau car la plupart de nos employés travaillent depuis chez eux » ajoute-t-il. Afin de réduire la possible congestion du réseau, Facebook réduit temporairement les débits pour les vidéos sur Facebook et Instagram dans certaines régions. Des services sont prioritaires tel que le centre d’information sur le Covid-19 sur Facebook ou le service d’alerte de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sur WhatsApp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !