E.Leclerc prépare le lancement d’un site e-commerce unifié dans le non alimentaire

C’est une communication résolument optimiste qu’adopte E.Leclerc en ce début d’année à l’occasion de la publication de ses comptes de 2019. Le distributeur se prédit une croissance solide pour les 3 ans à venir.

Lancement au second semestre 2020

Au deuxième semestre de cette année, E.Leclerc lancera un portail unifié des offres commerciales sous son enseigne, en se développant dans les secteurs non-alimentaires tels que le multimédia, la culture, le brico-jardinage, etc. contrairement à d’autres concurrents.

Côté information au client, E.Leclerc étendra le Nutriscore à tous les produits de ses marques distributeurs (Bio Village, Marque Repère, Eco+, Nos régions ont du Talent). L’affichage est effectif actuellement sur les drives. Il sera déployé progressivement sur tous les emballages au rythme des renouvellements. « Les industriels des grandes marques nationales sont invités à fournir les données permettant de publier les Nutriscores » demande E.Leclerc.

Indication précise d’origine sur les emballages

Progressivement, l’indication géographique précise d’origine pour les principaux ingrédients entrant dans la composition des produits à marque de distributeur apparaîtront également directement sur les emballages des produits concernés. L’indication géographique précise d’origine est déjà indiquée sur le site www.e.leclerc et sur les sites des drives E.Leclerc. Par ailleurs, une politique de réduction des plastiques sera dévoilée au cours du 1er semestre 2020.

Le chiffre d’affaires des centres E.Leclerc en France a progressé de près de 3 % en 2019 et atteint 38,8 milliards d’euros, hors vente de carburant. Les magasins physiques demeurent le fer de lance d’E.Leclerc et leur chiffre d’affaires progresse de +2,2 % en 2019.

3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires avec le digital

« Amazon, même pas peur ! » affirme Michel-Edouard Leclerc, patron des centres E.Leclerc. Il pointe que l’enseigne réalise 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur le digital.

Parallèlement à la dynamique des hypermarchés, internet contribue (drive inclus) à hauteur de 23,8%, à la croissance du chiffre d’affaires (en hausse de +8,6%), avec des sites marchands qui évoluent de +31 % tandis que des drives progressent de +6,8 %.

E.Leclerc dispose de 721 magasins en France (Hyper Marché, Super marché et Express), 690 drives en France, 2 541 enseignes spécialisées en France (dont les agences de vente de voyages ou de location de véhicules) et 133 000 collaborateurs.
 

Une réaction sur “E.Leclerc prépare le lancement d’un site e-commerce unifié dans le non alimentaire” :

  1. AvatarPeultier

    Incroyable ! Je suis en litige avec Hightech Leclerc pour une commande non honorée. À voir les avis très négatifs sur ce site, on n’ose imaginer que Leclerc puisse se vanter de devenir leader du secteur.
    Il faudrait au contraire fermer ce site immédiatement !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !