Des ascenseurs connectés plus fiables mais qui ont des oreilles


L’ascensoriste Kone poursuit son programme de transformation de ses ascenseurs en équipements connectés. A la clé, la possibilité de proposer des services de maintenance prédictive à ses clients. Kone annonce 250 000 ascenseurs connectés dans le monde depuis 2017. « Nous avons réduit le taux d’intervention de 50% » se félicite Julien Lanners, directeur commercial modernisation de Kone France. Il a pris la parole lors de l’événement Big Data Paris, le 14 septembre.

200 paramètres surveillés par ascenseur

Kone a installé des boîtiers 4G reliés au Cloud d’IBM sur ses ascenseurs. Afin de prévenir les pannes, le boîtier de l’ascenseur mesure 200 paramètres tels que l’humidité, le bruit, la vitesse de déplacement, la vitesse d’ouverture de la porte, etc. « Nous intervenons avant que la panne n’arrive et avec la bonne pièce » reprend Julien Lanners. Cela accroît la disponibilité de l’ascenceur mais cela soulève aussi des interrogations dans certains contextes, constate le responsable.

« Un dirigeant d’un cabinet d’avocats réputé m’indiquait que la première chose que ses clients voient c’est l’ascenseur quand ils entrent dans l’immeuble et que ses clients ne doivent pas passer par l’escalier, il faut que l’ascenseur ait un taux de disponibilité très important » se souvient le responsable. « Je me suis dis que la maintenance prédictive allait répondre à son besoin. Mais je vois qu’il tique lorsque je lui indique que l’on enregistre le bruit » se souvient Julien Lanners. « Il m’explique alors que son cabinet traite des dossiers confidentiels et qu’il peut y avoir des conversations dans l’ascenseur. Si  l’ascenseur enregistre, cela peut être très ennuyeux » poursuit-il. « Dès lors, j’ai répondu que la solution était mise en place et sécurisée avec IBM. D’ailleurs, nous avons installé cette solution à l’ambassade de Russie » répond le responsable.

Un room service connecté à l’ascenseur

Kone déploie progressivement des services autour de ses ascenseurs. Il s’agit par exemple d’un service de room service assuré par robot au sein d’un hôtel. « Connecté à l’ascenseur, le robot est capable d’apporter seul le repas en chambre depuis la cuisine » décrit Julien Lanners qui décrit un service similaire pour les hôpitaux. Kone se connecte ainsi à des robots comme Savioke, un robot connecté à l’ascenseur qui permet de proposer un système de livraison automatisé pour les hôtels, les bureaux et les hôpitaux. Kone dialogue également avec Jeeves de Robotise, un robot-prestataire de services qui dans un hôtel se charge du service en chambre, du minibar ou des services d’information.

Dans son déploiement de services prédictifs connectés, les techniciens de terrain de Kone sont devenus les ambassadeurs du changement, relève le responsable commercial. Au départ, il a fallu traiter le sujet des faux positifs, c’est-à-dire les envois de techniciens pour intervenir sur un équipement alors que cela n’était pas nécessaure. « Le système s’améliore, on a de moins en moins d’interventions fantômes » déclare Julien Lanners. « Le prédictif, c’est l’avenir pour continuer à se développer » conclut-il.

Ascenceurs Koné : premier bilan de la maintenance prédictive avec Watson d’IBM

Les techniciens interviennent avant la panne

Commercialisé depuis le début de 2018, le service de maintenance prédictive de l’ascensoriste Koné commence à porter ses fruits. C’est ce dont se félicite Cédric de la Chapelle, directeur commercial pour les services de maintenance ascenseurs et des portes automatiques de Koné. Il a pris la parole à l’occasion de l’événement IoT organisé à Paris […].


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *