Decathlon accélère l’usage de son informatique 100% Cloud au niveau mondial


En 4 ans, Decathlon a migré totalement ses infrastructures, applications et services vers le Cloud. L’heure est désormais à l’accélération et à la montée en charge. Le Programme « Full Cloud » a vu le jour en 2017. Le groupe Decathlon avait débuté en pratiquant le stockage informatique dans le Cloud en 2010.

Le full Cloud employé au début en Inde


« La migration full cloud de notre groupe est une véritable réussite » déclare Jérôme Dubreuil, Chief Digital Officer de Decathlon depuis janvier 2020, en provenance de Samsung Electronics où il intervenait sur le Cloud destiné à l’internet des objets pour le grand public. Le « full Cloud » était utilisé depuis de nombreuses années par Decathlon dans des endroits sans Data Center comme l’Inde par exemple. Au passage, le responsable glisse une critique sur la démarche menée par d’autres entreprises. « En comparaison avec d’autres entreprises qui nous ressemblent, nous avons su faire preuve de l’agilité et de la force d’innovation qui caractérisent Decathlon » poursuit-il.

« D’autres groupes de taille similaire le font mais partiellement »

Il insiste sur le fait que toute l’informatique soit désormais dans le Cloud. « Avoir migré la totalité de nos infrastructures, applications et services vers le Cloud en parvenant à embarquer l’ensemble des équipes est une prouesse remarquable lorsque l’on sait que d’autres groupes de taille similaire le font mais partiellement » commente-t-il. « Nous avons pressenti très tôt, au sein du groupe qu’il nous faudrait adopter le modèle du full Cloud à l’échelle de toute l’entreprise. La migration en 100% Cloud rimait avec évidence » dit-il.

Le succès du projet provient de sa visibilité par la direction générale. « La migration en 100% Cloud a été définie comme une priorité au plus haut niveau de l’entreprise. Cette impulsion provenait de nos dirigeants » souligne-t-il. Cela a entrainé une grande implication des équipes. Sur le terrain, il a fallu adapter les compétences, en mêlant les collaborateurs de l’entreprise et de nouveaux talents, et se faire accompagner d’experts AWS (Amazon Web Services) et GCP (Google Cloud Platfom).

Les usages se complexifient et s’intensifient dans le Cloud

La question qui se pose aujourd’hui est celle de l’accélération, alors que Decathlon pratique depuis plus d’un an le 100% Cloud. « Les usages se complexifient et s’intensifient en matière de fréquence, car nous proposons de véritables expériences à des centaines de millions d’utilisateurs à travers le monde » présente Gilles Chervy, Vice Président Cloud platform, Infrastructure, Engineering Productivity chez Decathlon.  « Une telle offre nécessite la création et la gestion d’écosystèmes connectés complets et actifs en temps réel » dit-il.

« Nous devons être préparés à accompagner la montée en charge, la scalabilité »

Et il faut compter avec l’actualité sportive et les grands événements. « S’y ajoutent des événements générateurs de besoins dont on ne peut définir le périmètre par anticipation comme les Jeux Olympiques de Paris en 2024. Nous devons être préparés à accompagner la montée en charge, la scalabilité. Ce sont tous les travaux que nous conduisons actuellement » annonce-t-il. 

Decathlon doit faire face à de plus en plus de data, de plus en plus de temps réel. « Grâce au full Cloud, nous avons une capacité illimitée à disposition à la demande. On peut traiter tous les usages, répondre à tous nos clients avec des services personnalisés » se félicite Andrei Savine, Transformation Director, Cloud Platform Engineering chez Decathlon. Decathlon souhaite que les développements dans le Cloud soient démocratisés. « Dans un futur proche, chaque personne qui développera dans le Cloud sera un Cloud citizen » ajoute-t-il. « C’est en nous appuyant sur nos équipes que nous avons pu opérer notre migration complète vers le Cloud et ainsi développer notre expertise Cloud individuelle et collective. Ce savoir-faire permet à nos équipes de développer des solutions et des produits numériques pour nos clients » décrit-il.

Decathlon veut devenir la plateforme sportive du futur

Decathlon considère que le Cloud est indispensable pour devenir la plateforme sportive du futur. A terme, l’entreprise prévoit par ailleurs de partager ses expériences et son savoir-faire en matière de full cloud avec d’autres entreprises désireuses d’opérer le même virage. Decathlon a une stratégie multi-Cloud.  Le distributeur s’appuie sur plusieurs fournisseurs de Cloud couvrant l’ensemble des 67 pays dans lesquels il est implanté. Il retient le meilleur fournisseur de Cloud pour chaque marché donné.

La stratégie de choisir le meilleur Cloud par pays est un défi quotidien

Toutefois, AWS et GCP occupent des positions clés et ont été les deux acteurs qui ont accompagné le projet de migration de 2017 à 2021. Mais, il y a des pays – comme la Chine par exemple – dans lesquels il est nécessaire de faire appel à des fournisseurs nationaux pour assurer la bonne qualité de service. Cette stratégie est un défi quotidien reconnaît l’entreprise. Dans le même temps, le fait de pouvoir choisir le fournisseur de Cloud le plus efficace face à un besoin donné est un avantage pour des collaborateurs, habitués à travailler avec agilité. 

Il aura fallu 4 ans pour migrer l’ensemble de l’entreprise à 100% dans le Cloud. Au début des années 2010, Decathlon avait décidé de déployer deux voies, complémentaires, le Cloud et le data center. Le groupe expérimentait alors le Cloud comme plateforme d’application industrielle. Il aura fallu plusieurs années pour que l’entreprise décide de ne conserver qu’une seule voie. En juin 2017, le Programme Full cloud voyait le jour et consistait à opérer une migration 100% des applications et composants informatiques vers des fournisseurs de Cloud public. Après une étude de 6 mois, Decathlon décidait de fermer les hébergements privés centralisés, 2 Datacenters en Europe et 2 Data Centers en Chine à la fin de l’année 2021.

Une équipe de 350 personnes pour assurer la migration vers le Cloud

En pleine transformation digitale, Decathlon considérait comme nécessaire de se concentrer sur la donnée.  L’adoption du Cloud devait contribuer à atteindre également les objectifs en matière d’énergies renouvelables. La migration vers le Cloud a été pilotée par Sébastien Lecocq, Senior Engineering Manager Infrastructures et Cybersecurité chez Decathlon, avec 350 personnes. Il a fallu œuvrer sur les migrations tout en gardant une continuité de services et sans impacter le business.

« Nous avons décidé de faire confiance aux experts du Cloud pour opérer notre virage full Cloud »

Les équipes ont pris en charge la dette technique accumulée pendant des années. Elles ont également dû composer avec la pandémie et pour continuer le programme de migration sans prendre de retard sur le planning. Pour opérer cette migration, Decathlon s’est appuyé sur AWS et GCP. « La gestion du Cloud est un métier et ce n’est pas le nôtre » reconnaît Sébastien Lecocq. « Nous sommes des utilisateurs du  Cloud. Nos priorités sont nos applications et les données, créatrices de valeur pour nos clients. Il existe des experts du Cloud et c’est vers eux que nous nous sommes tournés, à eux que nous avons décidé de faire confiance pour opérer notre virage full cloud » rappelle-t-il.  

La migration a pris deux formes. Une partie du programme s’est effectuée en mode « lift & shift » pour 70% des services et l’autre partie a été opérée en Cloud natif, soit 30% des services. Certaines équipes au sein de l’entreprise avaient en effet opéré immédiatement une nouvelle conception, un « redesign » complet, de leurs outils et services en Cloud natif afin de ne pas avoir à opérer de nouveaux travaux à moyen ou long terme. Le full cloud est effectif depuis plus d’un an au sein de Decathlon. Tous les nouveaux usages fonctionnent en full Cloud.  Decathlon estime avoir une meilleure résilience et aptitude de réaction en cas d’incident face aux exigences sur la sécurité des infrastructures et des données des clients. Quant à la capacité de stockage, elle est indéniablement supérieure.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *