Demande à la hausse sur certaines compétences numériques en 2021

Les professionnels du numérique ont le vent en poupe. Le cabinet de recrutement Michael Page livre une étude prospective de 122 pages sur les métiers qui seront en tension en 2021 et les salaires associés.

Les salaires à la hausse

Côté digital, marketing et communication, la hausse des salaires se poursuit, pour attirer les meilleurs profils, indique Michael Page. Les entreprises ont des besoins croissants en contenus qualitatifs et ciblés afin d’améliorer les conversions, ce qui favorise les métiers de « l’Inbound Marketing ».

Les experts en Content management, en marketing automation et en « lead generation » sont particulièrement sollicités

Les experts en Content management, en marketing automation et en « lead generation » sont ainsi particulièrement sollicités. Quant à la crise de la Covid-19, elle a accéléré la convergence entre la distribution physique et digitale, encourageant le recrutement de profils liés à l’expérience client tels que des Product owner, les UX/UI designers, etc.

Les métiers où l’on recrute alors le plus de jeunes diplômés  sont les chargés de webmarketing, les E-merchandisers et les Community managers. Quant aux métiers dont le salaire va le plus augmenter en 2021, il s’agit des Traffic managers, des Product owners et des UX designers. Pour ceux qui débutent leur carrière, les métiers où les salaires d’entrée sont les meilleurs concernent les Chefs de projet digital, les Chargés d’acquisition et les Chargés de CRM.

Quatre catégories de postes en tension

On peut citer quatre catégories de postes en tension. Les « Inbound marketing manager » voient des rémunérations entre 34 000 € et 45 000 € quand ils commencent à être un peu expérimentés (5 ans d’expérience). Un manager SEM/SEO/SEA se situera entre 34 000 € et 46 000 €. Un Traffic manager/Chargé d’acquisition/Growth hacker se placera entre 38 000 € et 50 000 €. Quant à un Data/Web Analyst, il se situe entre 42 000 € et 55 000 €.

Les outils de Cloud Computing, d’intelligence artificielle, les objets connectés et le Big data restent des axes prioritaires

Du côté des systèmes d’information, les outils de Cloud Computing, d’intelligence artificielle, les objets connectés et le Big data restent les axes prioritaires de développement pour le secteur informatique. Les projets de transformation numérique, « workplace » et cybersécurité seront de plus en plus prioritaires.

Les métiers qui recrutent le plus de jeunes diplômés pour les systèmes d’information sont les techniciens et les administrateurs, les développeurs et les Chefs de projets. Les métiers dont le salaire va le plus augmenter en 2021 sont les ingénieurs systèmes & réseaux et cybersécurité, les ingénieurs Data/réseaux/Cloud et les Chefs de projet digital.

Des ingénieurs aux compétences de plus en plus pointues

Côté salaires, ils dépendant fortement des qualifications. Sur les postes en tension, un ingénieur d’études et développement (C#/.Net, Java, Php, JS, etc.) se situe entre 40 000 € et 60 000 € quand il commence à devenir un peu expérimenté (5 ans d’expérience). Un Data Engineer/Data Scientist/Data Analyst verra une rémunération entre 45 000 € et 60 000 €. Idem pour un ingénieur DevOps, situé entre 45 000 € et 60 000 €. Un ingénieur Cloud sera rémunéré entre 50 000 € et 65 000 €.

En début de carrière, la compétence Data n’est pas si bien valorisée que cela

On remarque que la compétence en Data n’est pas si bien valorisée que cela pour les jeunes professionnels. Il faut attendre que l’expérience augmente, c’est à au-delà de 5 ans, pour que les ingénieurs Data commencent à être légèrement mieux rémunérés, entre 60 000 € et 80 000 €, alors qu’un ingénieur dev se situera entre 55 000 € et 70 000 € et un ingénieur Cloud, se situe au-delà de 65 000 €.

Lorsque l’on monte dans la hiérarchie, un directeur Data se situe entre 80 000 € et 150 000 €. Un directeur du Digital/de la transformation numérique s’établit entre 80 000 € et 150 000 €. Enfin, un directeur de la sécurité des systèmes d’information sera rémunéré entre 100 000 € et 200 000 €. On peut souligner que certaines expertises recherchées sont de plus délivrées en mode freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !