Crédit Agricole s’empare de l’agrégateur de comptes Linxo

Crédit Agricole

Les banques françaises accélèrent dans les services d’agrégation de comptes bancaires. Crédit Agricole prend une participation majoritaire dans la Fintech Linxo afin de développer ses services digitaux de paiement.

La Fintech française Linxo change de statut. De partenaire historique, elle devient une société du groupe Crédit Agricole, qui prend une participation majoritaire de 85% dans l’entreprise. Pour la banque, cette opération s’inscrit dans son plan stratégique en matière de paiements.

Linxo se présente comme le leader en France de l’agrégation de données bancaires. La Fintech commercialise des API ainsi que des solutions complètes d’applications mobiles en marque blanche destinées aux startups ainsi qu’aux banques et assurances.

De nouveaux services digitaux pour les clients du Crédit Agricole

Avec cette acquisition, le Crédit Agricole va pouvoir passer à la vitesse supérieure. Jusqu’à présent, la banque exploitait la solution d’agrégation de comptes de Linxo au sein de ses différentes applications bancaires.

Cette « opération ouvre des perspectives de nouveaux services digitaux et d’innovation basés sur la donnée financière pour la clientèle de Particuliers, de Professionnels et d’Entreprises du Crédit Agricole » souligne le groupe bancaire.

Quelques jours plus tôt, c’est BNP Paribas qui faisait des annonces dans ce domaine en officialisant le déploiement en Europe de la solution d’Open Banking de Tink.

Tink devient le fournisseur privilégié de technologies d’agrégation de comptes, d’initiation de paiements et de gestion des finances personnelles pour la banque de détail de BNP Paribas en Europe, qui compte près de 18 millions de clients.

Exclusif stratégie Data

DigiBiz, MLBox, SemantiCA, … Crédit Agricole multiplie les projets d’intelligence artificielle

Avec plus de 1 milliard de documents numérisés chaque année, Crédit Agricole dispose d’un important gisement de données exploité notamment pour le marketing et la vente. Avec DigiBiz, MLBox, PanOptes et Metis, le groupe bancaire développe d’autres usages de l’intelligence artifcielle et de la Data.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !