Contre le Covid-19, le gouvernement réfléchit à une application de traçage des contacts

L'idée du gouvernement est similaire à celle lancée à Singapour

Le gouvernement français réfléchit à une application mobile de traçabilité des personnes que l’on peut rencontrer au cours d’une journée. C’est ce qu’annoncent le ministre de la santé, Olivier Véran, et le secrétaire d’Etat au numérique, Cédric O dans une interview au Monde, le 8 avril. « Dans la lutte contre le Covid-19, nous devons anticiper et étudier tous les outils possibles, dans le respect de nos libertés. Avec le projet Stopcovid nous voulons aider les Français à se protéger et les soignants à lutter contre la propagation du virus » déclare Cédric O.

Une application similaire à celle de Singapour

Baptisée StopCovid, l’application ressemble à celle proposée à Singapour et qui recourt au Bluetooth afin de savoir avec qui on a été en contact. Cela doit permettre de reconstituer les contacts au fil d’une journée si une personne est touchée par le virus.

Il devient alors possible pour les autorités d’appeler les personnes qui ont pu rencontrer une personne atteinte par le virus et les amener à se faire dépister, à se placer en quarantaine ou à être prises en charge. Pour cela, il est nécessaire d’installer une application spécifique sur son smartphone.

Cette installation se fera sur la base du volontariat en France mais il sera nécessaire qu’une masse suffisante de la population l’utilise pour qu’elle soit efficace. Lorsque deux personnes sont en présence l’une de l’autre pendant une certaine durée, l’application mobile de l’un enregistre les coordonnées de l’autre.

Pas de recours à la géo-localisation

L’application n’aura pas recours à la géo-localisation. L’intérêt d’une telle application est qu’elle permet de réaliser de manière automatisée ce que font les professionnels de santé lorsqu’ils essaient eux-mêmes de reconstituer par des formulaires papier, les divers contacts d’une personne.

Le virus se répandant rapidement, il est nécessaire de mettre en quarantaine les gens qui ont été en contact avec un malade même s’ils ne présentent pas encore de symptômes. Reste que Cédric O reconnaît qu’il ne sait pas si le Bluetooth arrivera à mesurer la distance entre 2 personnes et que des tests sont nécessaires.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *