Carrefour propose les achats en e-commerce alimentaire effectués à la voix avec Google

Carrefour innove en proposant l’achat de ses courses alimentaires à la voix. L’expérience s’appuie sur l’assistant vocal de Google, partenaire technologique du distributeur depuis 2018. L’objectif est de simplifier et de personnaliser l’expérience d’achat alimentaire, tout en protégeant les données personnelles des utilisateurs.

Service vocal lancé le 16 juin 2020

Le nouveau service est lancé aujourd’hui avec Google. Il fonctionne via l’assistant Google, disponible sur les smartphones ainsi que sur les enceintes vocales et les écrans connectés compatibles. Via l’assistant, l’utilisateur dicte sa liste de courses en utilisant des mots courants, par exemple  beurre, lait, fromage, etc. L’assistant est connecté à l’inventaire e-commerce de Carrefour et peut traduire cette liste en un panier de produits disponibles à la vente sur carrefour.fr.

Les références proposées par Google reflètent sa compréhension des produits préférés de l’utilisateur

Cette traduction se réalise de façon personnalisée. Les références précises proposées par l’assistant de Google dans le panier en cours de constitution reflètent sa compréhension des préférences de l’utilisateur, tout en laissant à celui-ci la possibilité de supprimer, modifier ou compléter ces produits à sa guise. Une fois que le client a validé son panier dans l’assistant, il bascule dans l’univers e-commerce de Carrefour pour finaliser sa commande, confirmer son créneau et son mode de livraison que ce soit en drive, drive piéton ou livraison à domicile, effectuer son paiement et faire jouer ses promotions.

Carrefour décrit un mode de fonctionnement très simple. Par commande vocale, il convient de dire « Ok Google, je veux faire mes courses » pour démarrer l’expérience et dicter sa liste de courses en langage naturel. L’assistant doit comprendre aussi bien les mots génériques tel que « fromage » que les noms de produits comme « Comté 18 mois » ou une marque, par exemple « Comté Carrefour bio ».

Possibilité de partager la liste de courses avec sa famille

La liste de courses peut être partagée par le client et les personnes de son choix, comme les membres de sa famille qui peuvent y ajouter leurs souhaits. Pour ceux qui préfèrent demeurer le seul utilisateur de leur liste, l’option « Voice Match » de l’assistant Google leur permet d’indiquer à l’assistant de ne se fier qu’à leur propre voix.

Google convertit la liste de courses en une proposition de panier de références personnalisées

L’assistant Google convertit la liste de courses en une proposition de panier de références de produits reflétant au mieux les préférences du client, que celles-ci soient connues si le client a déjà acheté le produit chez Carrefour ou déduites par l’assistant à partir des habitudes générales d’achat de ce client chez Carrefour s’il est client de l’enseigne. Par exemple, s’il a une préférence pour le bio, la marque distributeur, etc. – et en fonction des prix les plus bas et des meilleures ventes parmi les 27 000 références proposées sur Carrefour.fr.

Si le client n’a jamais acheté chez Carrefour, l’assistant tiendra compte dans un premier temps de ces deux derniers critères seulement pour ses propositions. L’assistant doit apprendre à l’usage et affiner ses recommandations pour un meilleur service, le client ayant toujours la faculté de modifier, supprimer ou compléter son panier. Pour que l’expérience permette de se voir proposer des produits pertinents, l’utilisateur doit associer son compte Google à son compte Carrefour. En même temps qu’il donne son accord, l’utilisateur autorise Carrefour France à partager l’historique de ses achats avec Google.

Une recommandation de produits selon l’historique des achats

Si le client a déjà un historique d’achat, Google s’en inspire dans sa recommandation de produits. Dans le cas contraire, les recommandations de l’assistant se basent dans un premier temps sur les meilleurs prix disponibles et les meilleures ventes sur carrefour.fr. A tout moment, l’utilisateur peut retirer son consentement et dissocier ses comptes. Le partage de l’historique d’achats avec Google est alors interrompu et Google supprime les données transmises.

Les utilisateurs ont un espace dédié pour exercer leurs droits sur leurs données

Il en va de même automatiquement si l’expérience n’est pas utilisée pendant une période de 30 jours. Enfin, Carrefour, conformément au Règlement Général sur la Protection des Données personnelles, met à disposition des utilisateurs un espace dédié pour l’exercice de leurs droits sur leurs données, l’accès, la rectification, l’effacement, l’opposition, etc.

A partir du 16 juin, une campagne de publicité réalisée par l’agence Marcel est déployée sur YouTube, en Display et sur les réseaux sociaux. Elle sera également relayée sur tous les canaux Carrefour, c’est à dire le site carrefour.fr, via la plateforme de relation client CRM de l’enseigne, les catalogues et les magasins. Le projet est porté par Amélie Oudéa-Castéra, directrice exécutive e-commerce, Data et transformation digitale de Carrefour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !