Carrefour : « Nous surperformons le marché dans l’e-commerce alimentaire »

Alexandre Bompard, PDG de Carrefour depuis juillet 2017

Alexandre Bompard, PDG de Carrefour affiche sa satisfaction face aux résultats du groupe et du plan Carrefour 2022. Il souligne l’impact bénéfique sur son e-commerce alimentaire des « forts investissements dans le digital » réalisés.

« Le plan Carrefour 2022 produit des résultats solides et place le groupe sur une trajectoire de croissance rentable » se félicite Alexandre Bompard, PDG de Carrefour. De multiples indicateurs financiers sont en effet au vert.

La croissance du chiffre d’affaires est de 3,1% ; le résultat opérationnel courant (ROC) en hausse de 7,4%, et même de 15,6% pour le seul territoire français. Le distributeur affiche 80,7 milliards d’euros de ventes TTC en 2019. Dans le digital, le bilan est également jugé favorable.

Poursuite du déploiement de l’offre omni-canal

« Nous surperformons le marché dans l’e-commerce alimentaire » revendique ainsi le PDG, qui a fait de ce domaine d’activité un axe stratégique. La croissance l’année dernière du e-commerce alimentaire a dépassé les +30% pour atteindre 1,3 milliard d’euros. La progression est ainsi de 300 millions d’euros sur un an.

Carrefour explique ces résultats par les « forts investissements » réalisés dans le digital. Il devrait en effectuer de nouveaux pour déployer son offre omni-canal et procéder à des acquisitions. Le distributeur prévoit de multiplier par 3 son chiffre d’affaires en 3 ans en e-commerce alimentaire pour atteindre 4,2 milliards d’euros en 2022.

Pour y parvenir, Carrefour mise sur des acquisitions, comme celles de Dejbox et Potager City en janvier 2020 ainsi que sur son réseau de Drives. Le distributeur compte 1110 Drives en France, dont 134 Drives piétons pour le pick-up des commandes. Le distributeur veut dans le même temps améliorer son NPS (Net Promoter Score) de +15 points entre 2020 et 2022. « L’amélioration de la satisfaction clients, [est] plus que jamais au cœur de nos priorités » annonce Alexandre Bompard.

Exclusif stratégie plateforme

Réorganisation dans les plateformes et les directions informatiques chez Carrefour

« C’est un peu compliqué » dit-on chez Carrefour quand on fait référence aux récents départs et aux arrivées dans l’organisation informatique et des technologies du géant de la grande distribution.

Une réaction sur “Carrefour : « Nous surperformons le marché dans l’e-commerce alimentaire »” :

  1. AvatarSébastien Givry

    Bonjour

    Comme vous j’ai vu les rapports annuels de Carrefour et je dois avouer que les chiffres qu’ils publient me laissent perplexe.

    L’an dernier déjà, ils étaient en croissance de 30% pour atteindre 1,2 milliards d’euros en 2018
    Cette année, ils ont encore fait 30% de croissance (chiffre magique?), +300 millions pour atteindre… 1,3 milliards en 2019
    Problème dans les chiffres… ou alors ils ne faisaient pas 1,2 en 2018 mais 1,0 milliard

    L’an dernier ils prévoyaient de faire 5 milliards d’ici 4 ans c’est à dire d’ici 2022.
    Maintenant, en « superformant par rapport au marché », ils prévoient d’atteindre 4,2 milliards à horizon identique
    J’ai du mal à y voir clair, les chiffres ne collent pas.

    D’autre part, quand on parle de « superformance », là aussi je suis un peu dubitatif.
    Avec une moyenne annuelle (lissée) de 15,9M de visiteurs uniques mensuels (chiffres Médiamétrie), ils font 1,3Mds
    E.Leclerc en 2018, avec 12,9M de VU mensuels faisaient 3,5Mds

    Arrivez-vous à y voir plus clair?

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !