Campagne média agile grâce au digital pour Yves Rocher face aux incertitudes de la crise sanitaire

Face au contexte incertain de la fin d’année 2020, l’enseigne de cosmétiques Yves Rocher a opté pour une campagne 100% digitale afin de soutenir le temps fort de Noël, que ce soit pour des ventes en magasin ou en e-commerce.

Une campagne 100% digitale


La plateforme privilégiée a été Youtube. Elle a été complétée par de la télévision de rattrapage et par des bannières. Pour l’analyse de la campagne, le choix a été fait de se rapprocher des indicateurs employés en télévision, en utilisant la couverture sur cible, la répétition, et grâce au digital, la possibilité de maximiser le temps d’exposition, et de maximiser la visibilité à la marque. En ce début d’année, les premiers indicateurs remontés sur cette campagne d’Yves Rocher concernent les performances médias.

La campagne a touché 85% des femmes de la population française

Les chiffres présentés par l’agence Jellyfish en charge de la campagne montrent pour ce qui concerne l’indicateur de couverture sur cible, que la campagne a touché 85% des femmes de la population française. L’agence indique que 99% de la cible exposée a vu le logo de Yves Rocher. De plus, 70% des personnes de l’audience ont été exposées à la proposition d’un pack produits proposé en édition limitée.

Les coûts de vidéo pour la cible se sont situés aux alentours et même en deça de 0,019. « C’est très compétitif » commente Jellyfish. Enfin, il y avait 4 fois plus de chances de convertir une cliente après qu’elle ait été exposée à la campagne.  En parallèle, la répétition du message a été optimisée pour maximiser sa visibilité.

Réallocation des budgets jusqu’à la dernière minute

« Nous avons le fait le choix d’une campagne 100% digitale, car grâce aux médias digitaux nous pouvions garantir l’atteinte de nos objectifs business, du reach, de la répétition, etc. Nous pouvions au fil de la campagne jusqu’à la dernière minute, réallouer nos budgets, piloter entre les leviers, entre les formats, et piloter à la performance pour maximiser cette performance » explique Louise Elineau-Bleu, directrice e-commerce de Yves Rocher. Elle a pris la parole lors de l’événement « Retail & E-commerce » organisé par le Hub Institute, les 2 et 3 février.

La communication était préparée de longue date, Yves Rocher s’est adapté en utilisant le digital

Noël avait été particulièrement préparé par Yves Rocher. Mais au moment de déclencher les campagnes, l’enseigne était dans un contexte complètement inédit, incertain, les boutiques fermées. « Il y a eu encore plus d’enjeu à préparer une campagne média pour soutenir ce temps fort. Le choix a été fait d’une campagne 100% digitale.  La communication n’était pas construite pour répondre à la situation. La communication était préparée de longue date. C’est la façon dont nous l’avons mise en œuvre qui a été adaptée au contexte. Nous avions un objectif d’impact business direct, de donner envie d’acheter nos produits et de se rendre dans nos points de vente » indique-t-elle.

L’opération a été menée dans une démarche tripartite, mobilisant à la fois les équipes de Yves Rocher, l’agence Jellyfish et la plateforme Youtube. « C’est une relation tripartite entre les équipes de Yves Rocher, les agences digitales et les grandes plateformes » décrit la responsable. Chez Yves Rocher France, il existe une seule équipe afin de piloter un seul plan média de visibilité globale de la marque et qui gère à la fois le branding et la performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L'actualité du digital

    Le meilleur de la transformation des entreprises


    Restez connecté !