AWS soigne son image à l’heure où Google progresse dans le Cloud en France

Face aux débats actuels sur le Cloud souverain et à l’offensive de Google en France associé à Thalès, AWS (Amazon Web Services), leader mondial du Cloud, monte au créneau et publie les chiffres de ses investissements en France et son impact supposé sur la production de richesse. Si AWS entend souligner ses réussites et les performances du Cloud, il ne mentionne jamais dans ce document, la certification SecNumCloud, chère au gouvernement français et censée protéger les entreprises de l’hexagone contre les lois extraterritoriales américaines.

Des dépenses de 700 millions d’euros sur la période 2017-2021

On apprend que depuis l’ouverture de la région Paris en 2017, AWS a dépensé 700 millions d’euros sur la période 2017-2021 afin de mettre en place son infrastructure et sa maintenance. AWS emploie toutefois un langage flou pour la description de ses infrastructures et parle par exemple d’emplacements de réseau périphérique, dont 9 sont à Paris et 4 à Marseille, qui ne sont que des points d’entrée sur ses infrastructures. AWS n’écrit pas le nombre de ses Data Centers en France pour un stockage local des données dans l’hexagone.

AWS prévoit d’investir 5,3 milliards d’euros dans la région AWS en France sur 2022-2031

Pour le futur, AWS prévoit d’investir 5,3 milliards d’euros supplémentaires en dépenses d’investissement et opérationnelles connexes dans la région AWS en France au cours de la période 2022-2031. Ces montants comprennent les dépenses directement imputables au projet, dont la mise en service d’équipements et de logiciels spécialisés et propriétaires, ainsi que les dépenses locales liées à la construction et à l’exploitation des Data Centers.

AWS indique que plus de 80 % des entreprises du CAC 40, et plus de 70 % des 25 licornes françaises, ces startups dont la valeur est supérieure à un milliard d’euros, fonctionnent sur son Cloud. De nombreuses organisations du secteur public français utilisent AWS pour accompagner leur transformation numérique.

Des partenariats clés avec Capgemini et Orange Business Service

AWS revendique son partenariat avec Capgemini, un partenaire consulting AWS comptant plus de 6200 certifications AWS actives et présent dans plus de 40 pays. Quant à Orange Business Services, il possède 350 employés certifiés AWS. Amazon lui-même emploie 1000 personnes sur son activité d’AWS à des postes à temps plein et des postes à temps partiel, et opérant à partir de bureaux à Paris (La Défense), Lyon, Lille, Nantes, Bordeaux et Toulouse.

En France, AWS travaille avec des organisations comme Canal+, Engie, Nexity, Soitec, Veolia et PMU

En France, AWS souligne qu’il travaille avec des dizaines de milliers de clients, notamment des organisations comme Canal+, Engie, Nexity, Soitec et Veolia. PMU, leader des paris hippiques par exemple a migré l’intégralité de ses activités de paris en ligne sur AWS afin d’optimiser la flexibilité et l’agilité de ses opérations informatiques. Etant donné que la moitié des paris sont effectués dans les 5 dernières minutes avant le début d’une course, la puissance de calcul du PMU nécessite une grande élasticité afin de gérer les pics de demandes. Avec AWS, PMU peut traiter 1 milliard de transactions par an, 4 500 paris par minute et jusqu’à 2 000 transactions par seconde.

Autre cas, Stellantis, l’un des principaux constructeurs automobiles au monde, propriétaire de 14 marques emblématiques dont Peugeot, Citroën et DS, utilise AWS pour vendre à ses clients des véhicules connectés. Face aux prévisions de croissance du nombre de véhicules connectés de 12 millions actuellement à 34 millions d’ici 2030, Stellantis s’est associée à AWS pour développer une solution basée sur le Cloud qui sert à analyser les données des véhicules et améliorer l’expérience de conduite.

Montée en puissance de ManoMano dans le Cloud AWS

ManoMano, licorne française et leader européen du commerce en ligne dans les domaines du bricolage, de l’aménagement intérieur et des produits de jardinage, a utilisé AWS pour mettre à l’échelle son infrastructure informatique lorsqu’elle a connu un doublement du taux de rotation des stocks en un an. AWS sert aux équipes de cybersécurité de ManoMano pour automatiser les processus de sécurité. Elles se concentrent sur le développement de nouvelles fonctions visant à sécuriser les millions de clients et les 3 600 partenaires de l’entreprise.

Qonto utilise des services comme AWS Lambda et Amazon API Gateway pour créer rapidement des fonctionnalités métiers

Enfin, Qonto, une licorne française dans la banque pour les professionnels, déploie en quelques secondes de nouveaux services de paiement, de gestion des dépenses et de comptabilité sur sa plateforme de services financiers destinée aux entrepreneurs et petites entreprises. Qonto tire parti des services comme AWS Lambda et Amazon API Gateway pour créer rapidement des fonctionnalités métier en respectant la norme de sécurité de l’industrie des cartes de paiement (PCI DSS).

Depuis 2017, AWS a formé 100 000 personnes à travers le territoire national français dans le domaine du Cloud.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *