Avec Exaion, EDF se lance dans le cloud et la blockchain

Au travers de son nouvelle filiale Exaion, EDF veut se différencier des acteurs existants du cloud en mettant en avant une offre « numérique éco-responsable ». La société vise en particulier les projets blockchain.

Exaion est une nouvelle filiale d’EDF lancée par deux intrapreneurs, c’est-à-dire des salariés d’EDF accompagnés par l’incubateur de startups de l’énergéticien, EDF Pulse Croissance. Et pour se démarquer sur un marché du cloud dominé par des géants internationaux, Exaion met en avant l’éco-responsabilité.

Un coffre-fort pour les crypto-actifs en 2020

Le nouveau fournisseur cloud s’appuie pour cela sur une certification ISO 50001 reposant sur une utilisation plus efficace de l’énergie. Pour réduire la consommation de ses infrastructures, Exaion indique aussi planifier ses périodes d’activité pour optimiser sa consommation d’énergie, contribuant ainsi à réduire son empreinte carbone.

En termes de services numériques, la filiale d’EDF propose des supercalculateurs à la demande, l’hébergement en France de datacenters sous forme de containeurs et de la blockchain As a Service. L’entreprise met à disposition une plateforme blockchain pour les projets des sociétés dans ce secteur.

Selon le PDG Fatih Balyeli, il s’agit ainsi notamment de répondre aux problématiques de traçabilité et de sécurité des données des entreprises : « l’industrie agroalimentaire pourra garantir la chaîne du froid et l’industrie de l’énergie va pouvoir elle garantir, certifier, l’origine de l’énergie qui sera injectée sur le réseau électrique. »

Exaion annonce par ailleurs le lancement en fin d’année d’un service de coffre-fort sécurisé pour des portefeuilles de crypto-actifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L'actualité du digital

    Le meilleur de la transformation des entreprises


    Restez connecté !