Achats sur les marketplaces : les deux tiers des produits testés sont à risque pour les clients

Six associations de consommateurs européennes regroupées au sein du BEUC tirent la sonnette d’alarme. Sur 250 produits achetés sur les marketplaces Amazon, AliExpress, eBay et Wish, les deux tiers exposent les consommateurs à des risques.

Les autorités européennes doivent agir. C’est en substance le message porté par six associations de consommateur du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC). « Il est temps que l’Union Européenne rende les places de marché en ligne responsables des produits dangereux vendus sur leurs sites et que les autorités les soumettent à un contrôle plus strict » tonnent-elles.

En cause, les résultats d’un test mené auprès de 4 marketplaces de premier plan en Europe : Amazon, AliExpress, eBay et Wish. Les associations ont soumis à des tests 250 produits, il s’agit de jouets, cosmétiques, appareils électriques, etc. achetés sur ces boutiques en ligne.

Des détecteurs de fumée qui ne détectent pas la fumée

Les produits ont été sélectionnés « en fonction des risques possibles » pour les consommateurs. Et le bilan n’est clairement pas favorable aux distributeurs. Les associations estiment « que 66 % d’entre eux ne respectent pas la législation européenne en matière de sécurité, avec des conséquences possibles telles qu’un choc électrique, un incendie ou une suffocation. »

Les tests ont par exemple révélé que des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone s’avèrent inefficaces. La raison ? Ils échouent tout simplement à détecter la fumée ou le monoxyde de carbone. Certains jouets présentent quant à eux des niveaux chimiques 200 fois supérieurs à la limite autorisée.

« Dans certains cas, cela pourrait mettre les consommateurs dans une situation de vie ou de mort » affirment les associations de consommateurs. Les e-commerçants ne se montrent pas suffisamment engagés déplorent les associations.

« Bien que les places de marché en ligne semblent souvent retirer des produits lorsqu’elles sont informées, ceux-ci réapparaissent trop souvent. L’un des problèmes majeurs est que les marketplaces ne se considèrent pas comme responsables de la sécurité des produits vendus sur leurs plateformes et ne semblent donc pas contrôler suffisamment la fiabilité des vendeurs en amont » conclut le Bureau européen des unions de consommateurs.

Exclusif stratégie digitale

Fnac Darty s’élève contre les privilèges des acteurs mondiaux du digital

Enrique Martinez, directeur général du groupe Fnac Darty, dénonce les distorsions de concurrence dont bénéficient des géants comme Amazon. Les inégalités de traitement concernent en particulier la livraison, le RGPD et la marketplace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !