Vers la fin des auto-écoles traditionnelles face aux plateformes

Benjamin Gaignault, DG d'Ornikar, 8 juin

Auto-école en ligne, Ornikar se projette dans les nouveaux services après avoir ubérisé les auto-écoles traditionnelles. Benjamin Gaignault son jeune DG aura subi de nombreuses avanies mais il trace sa route sans états d’âme. Sa société Ornikar est née en 2013 avec l’idée de diviser par deux le coût d’obtention du permis de conduire.

250 000 clients par an

Il se projette désormais vers l’avenir. Il vise 25% du marché français des permis de conduire soit 250 000 clients par an, le marché étant de 1 million de nouveaux conducteurs chaque année, et compte se développer dans les services associés tels que la recommandation d’assureur pour les jeunes conducteurs.

Il prépare également le développement de sa société à l’international. Dans 5 à 10 ans, il prévoit que 80% des candidats au permis de conduire passeront par des plateformes. “Cela fait des dégâts, la disruption,” admet-il.

Dans le même temps, “le permis de conduire va évoluer vers une forme dégradée avec l’arrivée des voitures autonomes,” anticipe-t-il. Il s’est exprimé le 8 juin à l’occasion de l’événement Hub T Day insurance, un événement qui a réuni la fine fleur de l’assurance française, en particulier mutualiste, et son écosystème à Paris.

Après avoir subi de nombreuses attaques de la part des syndicats d’auto-école et les tracasseries de l’administration, il considère que tout cela est désormais derrière lui. Il souhaitait pourtant au départ intégrer les auto-écoles traditionnelles au projet mais ils lui ont fait subir 7 procès. Quant à l’administration, elle aura mis deux ans à accepter de certifier ses services. “Cela est derrière nous, même si nous sommes régulièrement contrôlés par la répression des fraudes et l’inspection du travail, ” sourit-il.

Dans son modèle économique, les cours sont délivrés via internet et les moniteurs de conduite sont des professionnels indépendants, majoritairement des auto entrepreneurs, ayant le même diplôme que les enseignants en auto école et passent par sa plateforme afin d’entrer en contact avec les élèves. Ils viennent chercher les élèves avec leur propre voiture avec laquelle ils délivrent les cours. Ornikar n’a donc pas de coûts salariaux, comme dans le cas d’Uber.

Coût divisé par deux

Le coût du permis est à 730 € sur Ornikar contre 1450 € à la concurrence, nous sommes arrivés à notre objectif de diviser le coût par deux,” se réjouit-il. Le taux de réussite au code est de 90% et de 71% à la conduite.  Il recrute 5000 nouveaux élèves par mois. “En France, le niveau d’insatisfaction des clients en ce qui concerne le permis de conduire est de 92%,” conclut le responsable.

7 réactions sur “Vers la fin des auto-écoles traditionnelles face aux plateformes

  1. Avatarjm

    je pense que le plateforme du style ornikar ne sont pas pour rien dans le triste bilan des accidents sur la route … a méditer , a moins que nos décideurs ne soient parti prenante de ce dossier !!!

    Répondre
    • AvatarDenver

      Bonjour je suis enseignant chez ornikar , juste pour info , l’examinateur du permis qui donne ou non le sésame n est il pas le meme que celui qui évalue un élève d auto ecole ? ? Vous avez vraiment des arguments de merde …

      Répondre
        • AvatarJOSSERAND

          Réponse à JM .
          Non pas vulgaire …mais agacé je pense!
          En même temps quand on lit des bêtises pareilles y a tout de même un peu de quoi ! Ne pensez-vous pas ?

          Je suis moi même enseignante de la conduite et qui plus est enseignante chez Ornikar !!! et je pense avoir reçu la même formation que vous et bien d’autres moniteurs …. et à l’inverse d’une auto école classique je peux décider du nombre d’heures que je souhaite effectuer par jour ….ce qui ne gâche rien pour un enseignement de qualité .
          Alors n’ayez crainte .
          Autre chose s’il vous plaît arrêtez de vous abaisser à des bêtises pareilles , je trouve que ça dévalorise la profession !

          Répondre
    • AvatarDenver

      Quel réponse de merde ! Je vous pause une question , Les examinateurs de candidat individuel type ornikar ne sont il pas Les meme que ceux qui examine les eleves d auto ecoles traditionnels ? Impecile !!!

      Répondre
  2. AvatarJules

    C’est marrant, on dirait un article sponsorisé mais je dois voir le mal partout 🙂

    Allez Ornikar, encore un petit effort et vous allez arriver à une perte d’un million d’euros sur votre bilan 2017, belle réussite 🙂 Bref, vivement que vous soyez placé en liquidation judiciaire, cela ne devrait plus tarder maintenant !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !