Une coopérative de pharmaciens investit dans la blockchain pour un Big Data commercial de la santé

Phamagest équipe 9000 pharmacies en informatique

La société Pharmagest entre au capital de la start-up franco-américaine Embleema, spécialiste de la blockchain, en tant qu’actionnaire de référence grâce à une participation de 15%. Cet investissement vise à maîriser le partage de données médicales via une plateforme de blockchain. Pharmagest veut développer des solutions de santé en Europe basées sur la blockchain. Pharmagest est l’émanation d’une coopérative de pharmaciens.

Les patients contrôlent le partage de leurs données

Le laboratoire pharmaceutique Servier a annoncé récemment qu’il teste l’usage de cette blockchain. Embleema se positionne comme voulant donner aux patients le contrôle sur le partage de leurs données médicales et de ne les partager qu’en connaissance de cause. Pharmagest souligne pour sa part qu’il souhaite que le patient participe à la recherche médicale. Phamagest développe des solutions informatiques pour les pharmacies. Embleema a été créée en 2017 par Robert Chu, ancien d’IBM et diplômé en 1990 de l’école supérieure des télécoms.

L’écosystème de santé accède à l’ensemble des antécédents médicaux du patient

La plateforme assure le partage des dossiers médicaux en utilisant la technologie Ethereum. L’écosystème de santé accède ainsi à une vision globale des antécédents médicaux des patients.
La start-up a lancé une première application aux Etats-Unis, PatientTruth, qui sert au patient à compiler en ligne son historique de santé, et de décider de le partager. Embleema regroupe d’un côté une communauté de patients et d’associations de patients, et de l’autre une communauté réunissant les industriels pharmaceutiques, les autorités de santé et des professionnels de santé.

Les patients partagent anonymement leurs données de santé en temps réel sur la plateforme Embleema. Le patient choisit s’il veut partager ses données ou non et, si oui, auprès de qui et dans quel but. Les industriels pharmaceutiques et les autorités de santé disposent de leur côté d’informations anonymisées en temps réel et en condition de « vie réelle » sur les patients. Cela doit les aider à accélérer le développement de nouveaux traitements et de mieux évaluer l’efficience de leurs traitements.

Place de marché mondiale des données de santé

L’étape suivante est la création d’une place de marché mondiale de données de santé. Embleema veut développer une place de marché mondiale de données de santé pour la recherche médicale entre les patients, les industriels pharmaceutiques, le monde universitaire et les autorités de santé.

Les patients seront rémunérés par des jetons numériques

Sur cette place de marché, les patients seront rémunérés par des jetons numériques (Tokens nommés Token RWE – pour Real World Evidence ou Données en Vie Réelle ) en échange de leurs données. Les jetons seront également utilisés par les autres participants du réseau d’Embleema, dont Pharmagest, qui vient de faire l’acquisition de 30 millions de Tokens lors d’une phase de souscription privée de l’ICO (Initial Coin Offering) lancée par Embleema France depuis octobre 2018.

Pharmagest est par ailleurs spécialisé dans l’informatisation des pharmacies. La société commercialise un logiciel métier d’Officine (LGPI Global Services), un logiciel de Suivi d’Observance (LSO) et un Dossier Patient Informatisé (DPI) hospitalier Axigate. Dans le même temps, Pharmagest monte en puissance dans le secteur de la santé avec ses participations dans les sociétés Diatelic, Axigate, Noviatek et Sailendra.

Intégration de la blockchain dans les logiciels des pharmaciens

« Le système développé par Embleema est précurseur au niveau de la décentralisation et du partage des données au profit du suivi de l’efficacité et de la sécurité des médicaments » estime Thierry Chapusot, Président du Conseil d’Administration de Pharmagest. Thierry Chapusot est diplômé ingénieur de l’école supérieure des sciences et technologies de l’ingénieur de Nancy. Il a fondé la SSII Pharmagest Interactive. Pharmagest bénéficie d’un maillage territorial grâce à ses logiciels installés dans 9000 pharmacies, en hôpitaux et dans le secteur médico-social.

Les pharmaciens seront intégrés à la blockchain via leur logiciel d’officine

La blockchain devrait être ainsi déployée au niveau européen en l’intégrant dans les différents logiciels commercialisés par Pharmagest. Les patients seront alors suivis tout au long de leur parcours de santé. Le patient accédera à ses données depuis son smartphone. Pharmagest détient 42% du marché de l’informatique de pharmacies en France. La société emploie 1000 personnes.

Pharmagest est détenu majoritairement par la coopérative Welcoop, une coopérative de pharmaciens. Cette coopérative est détenue à 100% par des pharmaciens. A ce jour, 3 600 sociétaires ont rejoint la coopérative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !