Un réseau social concurrent de Facebook financé par l’Europe

La société de services informatiques Atos s’engage activement dans le projet Helios de recherche et d’innovation d’une durée de 3 ans financé par la Commission Européenne dans le cadre du Programme H2020.

Confidentialité pour tous les utilisateurs

Ce programme vise le développement d’un réseau social de nouvelle génération, décentralisé, qui doit garantir la confiance et la confidentialité à tous ses utilisateurs. Helios doit permettra également aux développeurs logiciels de créer et d’intégrer facilement de nouvelles fonctions pour la plateforme.

Le projet Helios a pour objectif de concevoir et de valider un réseau social de nouvelle génération, en mode d’égal à égal,  « peer-to-peer », sécurisé par blockchain, afin de faciliter la démocratisation de la production de contenu par l’utilisateur, sa promotion, et sa monétisation conformément aux exigences légales et éthiques.

Helios se pose en alternative à Facebook dans un contexte où les scandales liés à la confidentialité des données ne cessent de se multiplier. Les utilisateurs auront un contrôle complet sur les informations concernant leur vie privée, leurs documents, et leurs partages de contenu. « Toutes ces garanties sont actuellement inexistantes lorsque l’on utilise les réseaux sociaux contemporains traditionnels » déclare-t-on chez Atos, en regardant dans la direction de Facebook.

Universités et centres de recherche associés

Atos travaille en collaboration avec 15 partenaires, dont des universités et des centres de recherche européens. Atos pousse une plateforme modulaire Open Source et une architecture pair-à-pair qui doit assurer la flexibilité de l’ensemble. La structure doit simplifier la création de nouvelles fonctionnalités pour le réseau social.

Côté fonctionnalités, Atos est également responsable de la conception, la production, l’intégration et la distribution d’une vidéo à 360° offrant une expérience immersive aux utilisateurs, en répondant aux mouvements de ceux-ci avec leur appareil.

Cette vidéo à 360° sera intégrée au streaming, et les mécanismes pour sa distribution suivront un modèle peer-to-peer. Les utilisateurs, qui contrôlent 100% du contenu qu’ils développent, peuvent partager leurs vidéos avec les utilisateurs choisis et peuvent obtenir une compensation financière. Atos partiocipe au développement des activités techniques – telles que la gestion des besoins, le développement de systèmes modulaires, l’intégration et l’exploitation du système – pour assurer la réussite du déploiement final en Europe.

15 partenaires 

Pour plus d’information, rendez-vous sur : www.helios-h2020.eu / cordis.europa.eu Suivez le projet Helios sur Facebook et Twitter.

Les différents partneraires sont : VTT (Finland), Atos Iberia (Spain), Hellas Research and Technology Center (Greece), Grassroots Arts and Research (Germany), LINKS Foundation (Italy), Nagoon AB (Sweden), Swiss TXT (Switzerland), Trinity College Dublin (Ireland), Università di Pisa (Italy), Autonomous University of Barcelona (Spain), Universitat Politècnica de València (Spain), Universitat Passau (Germany), University of Helsinki (Finland), Worldline Iberia (Spain), and Escola Massana (Spain).

 

Une réaction sur “Un réseau social concurrent de Facebook financé par l’Europe” :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'actualité du digital

Le meilleur de la transformation des entreprises


Restez connecté !