RGPD : le consentement est inutile pour les emails « B to B » selon le SNCD

Dès l’instant où un message est en rapport avec la profession de la personne démarchée, il n’y a pas besoin d’un OPT-IN (ou consentement préalable). Le RGPD (Règlement Général de la Protection des Données) n’a donc rien à y voir et rien ne change en l’état. C’est ce qu’annonce le SNCD (Syndicat national de la communication directe). Le SNCD s’appuie sur une communication de la Cnil :  https://www.cnil.fr/fr/la-prospection-commerciale-par-courrier-electronique

En revanche, il faut respecter toutes les dispositions du RGPD, notamment le droit à l’information, le désabonnement, la sécurité des données… avec un OPT-OUT valide sur l’email B to B. Le SNCD réunit des sociétés telles 1000mercis, Adobe, Aid, Cdiscount, Criteo, Docapost ou Solocal

.

Une réaction sur “RGPD : le consentement est inutile pour les emails « B to B » selon le SNCD” :

  1. Ronald

    Article intéressant mais pas assez complet. C’est dommage. Il manque le plus intéressant : la publication officielle du SNCD expliquant son raisonnement et son argumentation

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !