Programmatique : les agences, annonceurs et éditeurs loin d’être des experts

Le programmatique c’est compliqué et il est loin d’être maîtrisé par les personnes concernées.  C’est ce que montre le quiz mis en ligne depuis 1 mois par Gamned ! une plateforme d’achat média programmatique.

Les répondants travaillent pour des agences, annonceurs et éditeurs et obtiennent une note de 13/20 au quiz de 20 questions. Les 1165 participants ont donné des réponses assez disparates qui reflètent la complexité du sujet. Ce quiz montre que les gens ne comprennent pas le programmatique. Gamned ! en profite pour proposer des formations, afin que les professionnels aient  l’autonomie nécessaire à la gestion des campagnes et améliorer leurs performances.

Le quiz montre les méconnaissances sur le programmatique. Pour de nombreux (41%) répondants, la programmatique=RTB alors que le programmatique est plus large dans sa définition. Par ailleurs, une forte proportion des répondants ne savent pas qu’il est possible d’acheter en programmatique en radio (55% l’ignorent) et en TV (46% l’ignorent) alors que des initiatives en ce sens se multiplient ces derniers mois.

En revanche, l’acquisition et la performance sont bien perçus comme les objectifs principaux du programmatique et 90% des personnes interrogées ont bien intégré que le taux de visibilité était un des éléments prioritaires pour la mesure d’une campagne de notoriété. Mais  30% des répondants ignorent que le programmatique peut également servir à fidéliser une cible.

L’A/B testing reste cantonné par les répondants au test de scénarios (90%) et de messages (87%) et 82% ignorent qu’il peut s’appliquer à vérifier l’apport du post-view pour des campagnes d’acquisition. Le succès du programmatique ne se limite pas au taux de clic. Une simple exposition de bannière peut également mettre en valeur une marque et favoriser les conversions, défend Gamned.

Les questions les plus techniques, liées à la gestion des enchères et au « second price », montrent les limites des connaissances des participants. La moitié des réponses sont erronées.

Une réaction sur “Programmatique : les agences, annonceurs et éditeurs loin d’être des experts” :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !