Orange lance son opération séduction sur la 5G

Stéphane Richard, PDG d'Orange, démontre les capacités de la 5G

C’est Stéphane Richard lui-même, PDG d’Orange, qui montre la voie. Sur la scène du Palais Brongniart à Paris, il a porté le message devant un parterre de ses clients entreprises : la 5G est un progrès important par rapport à la 4G et va amener des solutions de nouvelle génération pour les entreprises, l’industrie en tête, et pour l’internet des objets appliqué à la mobilité en particulier.

Manipulation d’une Webcam à Marseille via la 5G

Le 18 avril au matin, le dirigeant a même réalisé une démonstration de manipulation à distance via la 5G d’une webcam située à Marseille, dans le stade de football où l’équipe de l’Olympique de Marseille s’entraînait sous les ordres de Rudy Garcia. Muni d’un capteur haptique, le PDG a orienté par des mouvements de la main et du bras, la caméra située dans le stade et zoomé sur l’entraîneur de l’OM tout en dialoguant avec lui, afin de démontrer les nouvelles capacités d’un réseau 5G en matière de débit et de temps réel.

Durant l’événement , Orange a ainsi présenté les trois avantages de la 5G : un délai de réponse plus rapide, qualifié de temps réel, grâce à une latence de 1 milliseconde, un débit plus important que la 4G et une capacité à massifier les objets connectés en un même lieu, par exemple lorsque des centaines de voitures sont présentes en un même lieu et qu’il s’agit d’intégrer l’ensemble des données issues de leurs capteurs embarqués pour réguler le trafic. Une meilleure permanence de la connectivité a également été évoquée par les intervenants. Le tout doit aboutir à une plus grande fluidité.

Un temps de réponse plus rapide pour les applications industrielles

L’opérateur télécoms a pointé les cas d’usages pour lesquels la 5G devrait apporter un saut quantitatif et qualitatif : l’interconnexion entre machines dans les usines, la commande intelligente de robot se déplaçant, la réalité augmentée afin de guider les opérateurs lors de leurs opérations de maintenance ou la voiture connectée qui dialogue avec son environnement urbain dans la smart city. Sur scène, l’industriel Schneider Electric, le constructeur automobile Renault ou la SNCF ont confirmé leur intérêt pour la technologie afin de gagner en flexibilité et en sécurité.

La 5G devrait s’imposer comme une solution de grande diffusion pour raccorder les objets connectés. Dans cette évolution,  le réseau LoRa, le réseau radio des objets connectés à bas débit actuellement commercialisé par les opérateurs télécoms sera plutôt réservé aux campus estime Stéphane Richard. La 5G est attendue entre la fin de 2021 et le début de 2022 pour le grand public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *