Norauto ré-internalise une ressource précieuse : les développeurs logiciels

Un atelier de Norauto

La valeur est dans les développeurs informatiques. Norauto, un des leaders de la maintenance automobile, en a pris conscience. L’entreprise est en pleine transformation, notamment sous l’impact du digital.

Rénovation du système d’information

Dans le même temps, elle rénove son système d’information. Objectif de cette refonte informatique : permettre le déploiement de véritables applications omni-canal, casser les silos applicatifs et s’adapter aux évolutions du métier de la maintenance automobile. Le système d’information doit devenir accessible via des APIs (interfaces applicatives). Les premières APIs commencent à être livrées.

Dans cette démarche, la place du développeur de logiciel reprend soudain une importance critique. “C’est lui qui porte la valeur pour l’entreprise,” souligne Thomas Lalaux, responsable informatique chez Norauto, pestant contre les écoles de formation qui déclarent à leurs étudiants que s’ils sont encore développeurs au bout de deux ans, c’est qu’ils ont raté leur carrière.  Il a pris la parole à l’occasion de l’événement organisé par GitHub, le 23 novembre à Paris.

Cette rénovation du système d’information de Norauto s’accompagne d’une profonde transformation des équipes informatiques. L’informatique de Norauto pâtit de syndromes évoqués par Thomas Lalaux que l’on retrouve dans de nombreuses DSI : lourdeur et lenteur du cycle en V, désintérêt de nombreux informaticiens pour le rôle de simple développeur logiciel ce qui aboutit à la multiplication des chefs de projet ou des responsables applicatifs, repli sur soi, absence d’ouverture vers l’extérieur, usage de technologies vieillissantes, recours important à des développeurs délégués par des sociétés de services, etc.

Le développeur code la valeur de l’entreprise

La refonte du système d’information remet tout cela en question. Le développeur retrouve ses lettres de noblesse. C’est lui qui code la valeur de l’entreprise et Norauto entend bien les réinternaliser. Avec la mise en place de la méthode de développement logiciel agile Kanban, Norauto sous la houlette de Thomas Lalaux organise les nouvelles équipes informatiques selon les principes des Features Teams avec des Product Owners, des Tech Leads et des développeurs.

Que deviennent les chefs de projets ? Ils doivent évoluer. “Ils sont placés en binôme avec des product owners, qui viennent de sociétés de service extérieures, et qui leur transmettent leur expertise,” dit-il. Dans le même temps,  des ateliers sont organisés afin de présenter les évolutions possibles des postes au sein du service informatique.

Il reste qu’il est difficile de prévoir réellement quels postes existeront dans trois mois, l’organisation étant en pleine évolution. Si à l’heure actuelle, Norauto emploie une quarantaine de développeurs, en majorité délégués par des sociétés de services, à terme, le projet de refonte du système d’information devrait employer cinquante développeurs à lui seul, et les développeurs seront intégrés en interne. Leur recrutement s’effectue actuellement.

Plateforme GitHub au coeur du projet

Afin de déployer cette nouvelle stratégie d’ouverture et de communication, d’agilité, Thomas Lalaux s’appuie sur la plateforme GitHub Enterprise. Elle permet le partage et la gestion du code, et facilite les mises en production. Elle est également ouverte aux communautés Open Source.

Norauto fait partie du groupe Mobivia dans lequel on trouve également Midas, Drivy ou Heetch. Il es présent dans 9 pays avec 600 points de maintenance automobile. Il emploie 10 000 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article