Mobiles : plafond à 75 millions d’abonnements au 2ème trimestre en France

Le nombre d’abonnements mobiles atteint un plafond à 74,9 millions en France au 30 juin  2018, pour une population de 67,2 millions de Français. Les abonnements mobiles sont en léger recul au deuxième trimestre 2018, en métropole comme dans les départements et collectivités d’outre-mer, selon les chiffres publiés par l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms.

Fort recul des cartes Sim prépayées

Au total, le nombre de cartes Sim en service en France s’élève à 74,9 millions au 30 juin 2018, hors cartes destinées à l’industriel et au « M to M » (Machine to Machine). C’est un léger repli par rapport au 31 mars 2018. Cela représente 15 000 cartes Sim en moins, alors que ce nombre avait progressé de 455 000 cartes en 2017 sur la même période.

Deux phénomènes expliquent cette situation selon l’Arcep. La croissance du marché des abonnements classiques, dits « post-payés », est moins vive. Il n’y a eu que 360 000 cartes supplémentaires en un trimestre contre 515 000 cartes supplémentaires en 2017 à la même période. Mais surtout, le reflux des cartes prépayées, démarré en 2012, a atteint 375 000 cartes en moins sur ce trimestre. La baisse n’était que de 55 000 au deuxième trimestre 2017.

Au global, le taux de croissance annuel atteint toutefois 2% se félicite l’Arcep. Les croissances étaient supérieures à 2% les trimestres précédents et il y a eu un pic à 2,6% au 1er trimestre 2018.

Les opérateurs mobiles virtuels en baisse

Au 30 juin 2018, le nombre de cartes mobiles en métropole atteint 72,3 millions. C’est presque stable par rapport au 31 mars 2018, puisque c’est un recul de seulement 10 000 cartes Sim. Les opérateurs mobiles sont en perte de vitesse, puisque leur nombre de cartes Sim augmente seulement de 95 000 cartes Sim supplémentaires contre 310 000 au deuxième trimestre 2017.

Et côté  opérateurs mobiles virtuels (MVNO), le nombre de cartes Sim recule de 105 000 au cours du deuxième trimestre 2018 alors que c’était une croissance de 155 000 cartes Sim, un an plus tôt. Cette contraction provient exclusivement du recul du nombre de cartes prépayées, explique l’Arcep.

Sur le marché résidentiel en métropole, le nombre de cartes diminue pour la première fois depuis deux ans. La baisse est de 75 000 cartes Sim au cours du trimestre, alors que c’était une augmentation de 410 000 cartes 1 an auparavant.

Le marché professionnel des entreprises en croissance

En revanche, le marché des entreprises en métropole, le taux annuel de croissance est supérieur à celui du marché résidentiel depuis plus de trois ans. Cette croissance dépasse 3% pour le quatrième trimestre consécutif et continue de progresser de trimestre en trimestre, avec +3,5% au deuxième trimestre 2018.

Outre-mer, le nombre de cartes SIM diminue également légèrement (2,6 millions fin mars 2018, -5 000 cartes au cours du trimestre), le recul du parc prépayé (-20 000 cartes en un trimestre) étant un peu supérieur à la progression du nombre de cartes post-payées (+15 000 cartes).

En métropole, depuis le début de l’année 2018, quatre millions de clients ont changé d’opérateur en conservant leur numéro. C’est 2,1 millions ce trimestre, soit +15% en un an. A noter également, que le nombre de clients sans engagement vis-à-vis de leur opérateur mobile progresse depuis 6 ans : fin juin 2018 trois forfaits résidentiels sur quatre sont libres d’engagement ! La croissance de ces forfaits s’affaiblit : elle progresse de 2,8 millions en un an fin juin 2018, c’était 4  millions en un an au deuxième trimestre 2017.

3 millions de cartes “M to M” supplémentaires par an 

Côté objets connectés (cartes Sim « M to M »), le nombre de cartes augmente de près de 3 millions en un an. Le nombre de cartes « M to M » s’élève à 16,6 millions au 30 juin 2018. La dynamique de ce marché reste forte avec une croissance annuelle d’environ trois millions de cartes et 2,9 millions en un an au deuxième trimestre 2018.

Une réaction sur “Mobiles : plafond à 75 millions d’abonnements au 2ème trimestre en France” :

  1. Duteuil

    Intéressant de voir ces chiffres, par contre il faudrait aussi s’intéresser aux proportions entre forfait avec et sans engagement. D’après ces chiffres, il y avait un rapport d’égalité il y a 4 ans, alors que deux ans plus tôt 90% des forfaits impliquant un engagement : https://www.monpetitforfait.com/toutes-les-aides/forfait-avec-ou-sans-engagement Il serait intéressant de voir les chiffres aujourd’hui pour constater si le rapport de force à changer

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !