Merito veut accompagner la flexibilisation du travail dans le retail

Marion Oliveira, co-fondatrice et DG de Merito, 10 septembre

La rotation du personnel  est très élevée dans la vente de détail. La startup Merito propose une plateforme dédiée afin d’y remédier en mutualisant les employés entre magasins. Objectif : permettre aux managers de disposer de manière instantanée des bonnes personnes au bon moment sans pour autant précariser les personnes. Merito est dirigé par Marion Oliveira, co-fondatrice. La DG défend le concept « d’ubérisation sans précarisation ».

« Le monde du travail est en pleine transformation avec des employés de plus en plus volatiles. Il y a : jusqu’à 65% de turnover dans le retail » souligne Merito. L’augmentation de l’absentéisme et du turnover impacte directement le chiffre d’affaires et l’expérience client en magasin. La plateforme veut aider à identifier instantanément le parfait vendeur pour chaque boutique. Le vendeur sélectionné peut être interne à l’entreprise dans le cadre de détachement de salariés ou externe, via du recrutement.

Merito ambitionne de fluidifier la gestion des ressources humaines et d’accompagner la flexibilité des employés sans les précariser. Une démarche qui séduit Nadège Quedillac, DRH de Bocage une des marques du groupe Eram.

Merito a reçu le trophée « coup de cœur » du jury à l’occasion des Paris Retail Awards 2018 qui se sont tenus le 10 septembre. La startup a également reçu le Prix Rookie Of The Year qui distingue une jeune start-up brillante et considère son concept comme novateur et prometteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *