L’oreiller connecté mesure la qualité du sommeil

L’oreiller connecté permet d’analyser la qualité du sommeil. Il est présenté lors du salon CES 2017 de Las Vegas. Intitulé « iX-21 SmartPillow», il est développé par la société Advansa, producteur européen de fibres de garnissage pour les couettes et les oreillers de la marque Dacron. L’oreiller sera commercialisé à partir de juin 2017.

Son prix conseillé est de 150 euros, l’archivage des données du sommeil est gratuit. En revanche, le fabricant annonce que l’analyse de ces données et un coaching personnalisé sont facturés 2 € par mois,  un service toutefois résiliable à tout moment.

L’application mobile vise à mieux dormir

Toute la technologie de cet oreiller a été développée avec la startup française Cityzen Sciences et validée par le CEREVES, le Centre d’Étude et de Recherche d’Évaluation de la Vigilance et du Sommeil de Nancy, Ce centre est dirigé par le Professeur Vespignani, expert du traitement des troubles du sommeil.

Cityzen Sciences est une startup française spécialiste des textiles intelligents et connectés. L’oreiller est équipé de capteurs miniatures, qui enregistrent les mouvements, les bruits et les cycles du sommeil. Il n’y a pas d’ondes émises, insiste le fabricant. Les données collectées, sont transmises à une application pour smartphone ou tablette sous iOS ou Android. Cela permet l’analyse du sommeil.

Une autonomie de 1 semaine

Au moment du réveil, lorsque le smartphone est allumé, les données captées au cours de la nuit sont transmises via Bluetooth.  L’oreiller a une autonomie d’environ une semaine. Pour le recharger, on ouvre une le zip sur le côté et on connecte le câble du chargeur au port micro-USB présent sur un bord de l’oreiller.

Le niveau de la batterie est lisible sur l’application dédiée et on est alerté si le niveau de charge devient trop faible pour la nuit. Durant la journée, l’oreiller se met automatiquement en veille pour économiser la batterie.

Après une phase d’analyse, l’application propose des recommandations personnalisées pour optimiser ses nuits : heure de coucher et de lever idéales, habitudes à adopter pendant la journée et avant de se coucher etc. Le dormeur obtient des scores indicateurs de la qualité de son sommeil et de son réveil, de la durée du sommeil et de sa régularité, qu’il peut améliorer.

Plusieurs indicateurs sont pris en compte : des événements importants de la journée qui peuvent influencer la qualité de la nuit tels que le sport, la nourriture, le temps passé devant les écrans et ceux de la nuit comme les mouvements, les cycles de sommeil, les bruits, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !