L’intégration comptable du Cloud public toujours peu incitative pour les collectivités

Guillaume Ors, DSI de la ville de Versailles, 3 juillet

La tarification des services de Cloud public n’entre toujours pas dans la bonne case de la comptabilité des collectivités publiques. Le Cloud Computing pèse sur les coûts de fonctionnement et n’entre pas dans les investissements. Absence d’incitation à l’adoption du

Cet article est consultable gratuitement,
pour cela inscrivez-vous dans l’espace membre de La Revue du Digital
Si vous êtes déjà inscrit, saisissez votre identifiant et votre mot de passe.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés