Les objets connectés de santé financés par le Groupe Pasteur Mutualité | La Revue du Digital

Les objets connectés de santé financés par le Groupe Pasteur Mutualité

La balance connectée peut être financée dans le cadre de nouvelles complémentaires santé

75 € ou 150 €, c’est une prime pour doper la vente de nouveaux contrats d’assurance santé et en même temps, un coup de pouce pour les objets connectés de santé venant des meilleures cautions : les professionnels de santé eux-mêmes.

75 € ou 150 € de financement

A la mi juin, l’assureur Groupe Pasteur mutualité, spécialisé dans l’assurance des professionnels de santé, s’est distingué en incluant un forfait d’achat d’un objet connecté de santé, pour une nouvelle gamme de sept complémentaires santé. En fonction des formules souscrites, le financement de l’objet connecté e-santé s’établit à 75 € ou 150 €.

La prise en charge est valable pour deux ans. Les adhérents à la mutuelle seront ainsi incités à adopter des comportements sains et actifs ainsi qu’une meilleure observance des pathologies dont ils pourraient être atteints, pense la mutuelle. Le groupe mutualiste d’assurances des professionnels de santé souhaite inciter ses adhérents à utiliser des objets connectés comme dispositif de prévention.

Trois familles de capteurs concernés

Trois grandes familles d’objets connectés e-santé correspondent à cette prise en charge. Ceux qui mesurent les activités physiques (nombre de pas, vitesse, distance parcourue, calories…) : ceux qui assurent un suivi physiologique (tensiomètre, balance, fréquence cardiaque, glycomètre, suivi de grossesse…) et enfin, ceux qui assurent une observance de l’activité du patient (pilulier, information et rappel des prises de médicaments…).

Les données ainsi collectées ne passeront pas par l’assureur. Pasteur Mutualité souligne être soucieux de la vie privée de ses adhérents et respecter la confidentialité des données de santé, il n’aura accès à aucune donnée liée à l’usage de ces objets connectés. Le Groupe Pasteur Mutualité assure 130 000 professionnels de santé.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *