Les avancées modestes de la SNCF dans l’IoT

La SNCF annonce 280 millions d'euros consacrés à la digitalisation de ses processus industriels en 2017

A l’occasion de la publication de ses comptes 2017, la SNCF chiffre ses investissements digitaux côté processus industriels et présente ses premières réalisations.

Amélioration de la qualité de service à moindre coût

L’investissement s’élève à 280 millions d’euros en 2017. C’est une goutte d’eau (3%) parmi les 8,8 milliards d’euros d’investissement du groupe SNCF, dont 5,2 milliards d’euros consacrés à son réseau ferroviaire. La SNCF considère cependant que la digitalisation des processus industriels ouvre un vaste champ d’amélioration de la qualité à moindre coût, notamment avec les objets connectés ou IoT (Internet of Things).

En pratique, les avancées apparaissent encore bien modestes. A ce jour, 1000 wagons de fret – soit à peine 10% de la flotte – sont géo-localisés pour une meilleure productivité. 6000 km de lignes ferroviaires – 20% du réseau – sont télé-surveillées par SNCF Réseau qui développe l’utilisation de capteurs pour surveiller le bon fonctionnement des infrastructures. A savoir que le réseau de la SNCF couvre 30 000 kilomètres de voies dont 2 600 kilomètres de lignes à grande vitesse en 2017. Des drones sont par ailleurs utilisés pour inspecter les installations difficiles d’accès : ouvrages d’art, installations électriques, matériels roulants, etc.

En 2016, le budget digital de la SNCF était présenté comme pesant 200 millions d’euros. Le budget digital de 2017 serait alors en croissance de 40%. Mais, la SNCF s’emploie à brouiller les cartes dans sa communication car le montant de 2016 semble englober à la fois les aspects industriels ainsi que les services côté client, dont les services de mobilité porte à porte et le Wifi dans les gares.

1 milliard d’euros investis par les chemins de fer allemands

A titre de comparaison, la Deutsche Bahn, les chemins de fer allemands, annonce 1 milliard d’euros d’investissement sur 2 ans dans le digital entre 2017 et 2019 à la fois pour créer de nouvelles activités basées sur les données et transformer son coeur de métier. Ce budget inclut la maintenance prédictive des trains, l’IoT et la surveillance des voies ferrées. Dans le même temps, la Deutsche Bahn mobilise 100 millions d’euros afin de financer des startups via sa filiale DB Digital Ventures.

La SNCF pour sa part réalise 33,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017, dont un tiers à l’international. Le groupe emploie 270 000 collaborateurs dans 120 pays. En 2018, les investissements seront en croissance à 9,5 milliards d’euros, dont 5,2 milliards pour le réseau, 4,1 milliards pour SNCF Mobilité, dont 2,5 milliards d’euros pour les matériels roulants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !