Les 3 tendances numériques qui mèneront le business sur les 10 ans à venir | La Revue du Digital

Les 3 tendances numériques qui mèneront le business sur les 10 ans à venir

Les 3 tendances technologiques ont des maturités différentes

Trois tendances dans les technologies de l’information vont aider les entreprises à survivre et à prospérer dans les 5 à 10 ans qui viennent.

Intelligence artificielle en tête

Il s’agit de l’intelligence artificielle, des expériences immersives et des plateformes digitales interconnectées aux nouveaux écosystèmes. C’est la prédiction du cabinet d’analystes Gartner qui rend publique sa courbe de popularité et de compétitivité réelle des nouvelles technologies (Hype Cycle). Cette courbe montre la maturité estimée pour chaque technologie et l’horizon auquel elle devrait délivrer la valeur et la compétitivité attendues par les entreprises.

Dans le détail, les technologies de l’intelligence artificielle seront multiples. Gartner cite bien sûr le Machine Learning et le Deep Learning. Ces technologies sont au top des attentes des entreprises actuellement selon la courbe de Gartner mais il faudra attendre encore 2 à 5 ans avant qu’elles ne délivrent toute leur valeur.

Le cabinet y ajoute le Deep Reinforcement Learning, l’intelligence artificielle généraliste, les véhicules autonomes, le Cognitive Computing, les drones, les interfaces conversationnelles, la gestion de la taxonomie et de l’ontologie d’entreprise, le smart dust (c’est à dire des capteurs et des robots microscopiques), les smart robots et les smart workspace (espaces de travail intelligents).

L’intelligence artificielle généraliste par exemple en est à ses débuts selon Gartner, et il lui faudra encore dix ans avant d’arriver à maturité selon la courbe.

Des expériences immersives

Côté expériences immersives, Gartner intègre l’impression 4D (impression 3D d’un objet évolutif dans le temps selon les conditions météo, humidité, etc.), la réalité augmentée, l’interface directe entre le cerveau et l’ordinateur, la maison connectée, l’être humain augmenté, les technologies de nano tubes (tubes composés de quelques atomes ayant des propriétés spécifiques de transport de l’électricité et de résistance mécanique), la réalité virtuelle et les affichages volumétriques (présentation d’objets en 3D).

Dans ce cadre, la réalité virtuelle (VR reality) arrive à maturité, elle commence à se banaliser même s’il faudra encore 2 à 5 ans avant de fournir toute la compétitivité attendue. La réalité augmentée se situe sur un calendrier plus long puisqu’il faudra de 5 à 10 ans avant d’atteindre cet état.

Enfin, les plateformes numériques sont associées aux réseaux mobiles 5G, aux digital twins (représentation numérique d’un objet réel tel qu’un capteur de débit, etc.), le calcul à la périphérie (Edge computing, calcul réalisé au plus près de l’endroit où il est nécessaire), la blockchain, les plateformes de l’internet des objets (IoT Internet of things), les ordinateurs quantiques, les plateformes de développement de logiciels sans serveurs, la sécurité informatique définie par logiciel, et des serveurs neuromorphiques (possédant des propriétés similaires au cerveau humain).

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *