L’Éducation nationale abandonne son logiciel RH qui a coûté 320 millions d’euros

Jean Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale

Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale arrête les frais. Le ministre a annoncé aux Echos son intention d’abandonner le déploiement de son logiciel de gestion des personnels de l’Éducation. Ce logiciel est baptisé SIRHEN (Système d’Information des Ressources Humaines de l’Education Nationale). Il a déjà coûté 320 millions d’euros.

« Il apparaît clairement que le programme SIRHEN n’est pas parfaitement adapté aux enjeux de gestion des ressources humaines et technologiques d’aujourd’hui. Par conséquent, j’ai décidé de réorienter notre action vers un dispositif plus agile et plus efficace au bénéfice de notre mission de service public » explique le Ministre.

Le coût initial était estimé à 60 millions d’euros pour gérer 850 000 personnes, et aider à la préparation des rentrées scolaires, ce logiciel a couté 320 millions d’euros. Il ne gère finalement que 18 000 fonctionnaires, ainsi que les remplacements et le suivi des stages.

Le logiciel SIRHEN lancé en 2007 s’est vu confier au fil des années l’automatisation de multiples procédures administratives, afin de gérer les rémunérations, les affectations de postes, les remplacements, le suivi des stages, etc. mais sans en venir à bout.

Il sera remplacé par une plateforme plus légère construite « autour de l’agent », annonce le ministère. Les parties du logiciel qui fonctionnent seront réutilisées.  Chaque agent aura un accès direct à son dossier. Chaque grande fonction RH fera l’objet d’un module spécifique mis en service l’un après l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !