Le néo-assureur Luko propose d’assurer sa maison via l’imagerie satellite

Le néo-assureur Luko propose sa nouvelle technologie basée sur l’imagerie satellite destinée à assurer sa maison.

Détection automatique de la superficie de la maison

Cette technologie réalise le calcul de risques et la souscription de son assurance. Elle détecte automatiquement la superficie de la maison, du terrain, la surface de toit, de piscine et effectue le calcul des risques du logement qu’ils soient industriels, climatiques, etc.

Les satellites sont destinés à de nouveaux usages dans l’assurance selon Munich Re, leader mondial de la réassurance et partenaire de Luko. Cela concernera l’anticipation de catastrophes naturelles, des remboursements précis et instantanés et le calcul de risque affiné selon la localisation. Luko a été lancé il y a 1 an. Il réalise son assurance maison par imagerie satellite, en partenariat avec Munich Re. Cette technologie mêle à la fois l’intelligence artificielle et l‘imagerie satellite pour simplifier et accélérer les processus de l’assurance habitation. 

Luko explique que pour assurer sa maison, il faut aujourd’hui répondre à une cinquantaine de questions : surface du terrain, âge du bâtiment, nature des dépendances, etc. Le calcul du tarif reste alors théorique car les assureurs ne disposent pas de la technologie adéquate pour placer précisément l’habitation sur une carte afin de voir le terrain et ses spécificités. « Une maison en haut d’une colline sera assurée au même tarif qu’une maison au pied de la même colline, pourtant plus sujette aux inondations » relève Luko.

L’image satellite de la maison apparaît

Dans le nouveau service développé, après avoir renseigné son adresse, l’image satellite de la maison apparaît et l’utilisateur est invité à sélectionner sa parcelle. L’intelligence artificielle détecte la surface du toit, la superficie du terrain, une piscine et d’autres variables (âge de la maison, inclinaison du toit, arbres potentiellement dangereux, etc.).

Luko propose alors un rapport de risques associés au logement : risques liés au terrain, aux inondations, à l’environnement industriel ou aux cambriolages. En 2 minutes, l’utilisateur obtient une proposition d’assurance adaptée à son logement et aux risques réels. Luko déclare qu’avant, il fallait prendre une dizaine de minutes et répondre à plusieurs dizaines de questions pour obtenir un simple prix.

Les algorithmes développés analysent des images satellites et des données open source accessibles sur Institut Grandeur Nature, Bases Géorisques et sur l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales. Un travail de vulgarisation des données a été entrepris par Luko afin de tendre vers plus de transparence.
Dans le futur, l’assureur ambitionne de prodiguer des conseils personnalisés pour l’assuré, en fonction de sa localisation et des spécificités de son terrain avec un rappel pour élaguer des arbres dangereux pour la toiture, une alerte en cas d’incendie de forêt, la montée des eaux, etc.

Analyse de la situation avant et après une catastrophe

Après une catastrophe climatique, l’analyse des images aériennes permettra un examen entre avant et après pour gérer plus facilement l’assistance et la coordination des experts et réparateurs. « Aujourd’hui, assurer sa maison c’est de 30 à 50 questions et 8 minutes de formulaire pour obtenir un prix théorique basé sur de potentiels sinistres » affirme Raphaël Vullierme, CEO et co-fondateur de Luko.

« L’utilisation de l’intelligence artificielle et de l’imagerie aérienne nous permet de rendre l’assurance plus simple, plus scientifique et plus juste ; pour proposer pro-activement des conseils pour protéger son foyer et d’indemniser plus rapidement les assurés » termine-t-il. Luko assure aujourd’hui 10 000 foyers. Il annonce une croissance de 50% par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !