Le groupe industriel Biesse, spécialiste de la machine outil, se transforme en misant sur l’IoT    

Une machine outil conçue par le groupe Biesse désormais connectée au Cloud

Le groupe industriel Biesse transforme ses activités en proposant de nouveaux services connectés à ses clients à partir de ses machines outils. Biesse prévoit de déployer ses nouveaux services pour son activité après-vente pour 20 000 machines, raccordées au Cloud public Azure de Microsoft, générant ainsi de nouvelles sources de revenus.

Des machines plus disponibles

Stefano Porcellini, Directeur général du groupe Biesse

Grâce à l’internet industriel des objets, “nous pourrons offrir à nos clients le diagnostic à distance, les avertissements et alertes, des services de maintenance prédictive ou de maintenance basée sur des conditions, l’analyse d’utilisation ainsi que d’autres fonctions d’optimisation des processus de production,” décrit Stefano Porcellini, Directeur général du groupe Biesse. Le groupe développe “une approche axée sur les services qui aide les clients à mieux profiter de leurs machines,” dit-il.  

De nouvelles sources de revenus

Au-delà d’un meilleur usage des machines outils, l’IoT doit surtout apporter de nouvelles sources de revenus. “Ces services apporteront également à notre activité après-vente de nouvelles sources de revenus et nous permettront de nous distinguer de nos concurrents,” confirme le DG.

Le groupe Biesse fabrique des machines pour l’usinage du bois et des matériaux technologiques tels que le verre, la pierre, le plastique ou le métal. Créée en 1969, l’entreprise emploie 4000 personnes dans le monde, dont 2400 en Italie, son pays d’origine. Sur les six premiers mois de 2017, le groupe a réalisé 331 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Une stratégie de plateforme Cloud

La stratégie repose sur une nouvelle plateforme baptisée Sophia. Elle permettra le déploiement de services digitaux pour les clients, tels que des alertes de maintenance préventive, la gestion des machines, l’analyse des événements de fabrication et le téléchargement de logiciel à distance. Des capteurs et des appareils présents sur les machines génèrent des informations détaillées.

Les informations sont visualisables sur des tableaux de bord. La plateforme est raccordée à un Cloud public spécifique pour l’IoT (Internet of Things). Cela permet de l’analytique prédictif et des diagnostics à distance en temps réel. Dans ce cadre, ce sont les solutions de Microsoft qui sont employées.

Les machines outils sont connectées au Cloud Azure de Microsoft

La visualisation des données est assurée par Power BI de Microsoft et le Cloud IoT est le Cloud Azure IoT.  La stratégie du groupe Biesse a été conçue avec la société de conseil Accenture. Accenture se rémunère en grande partie sur les bénéfices tirés de cette nouvelle stratégie par le groupe Biesse. La stratégie Sophia a d’abord été testée sur un échantillon des machines de la gamme Rover de Biesse, puis étendue à d’autres gammes. La totalité des gammes de Biesse et de Intermac seront couvertes en mai 2018. Ces solutions seront étendues aux Etats Unis et au Canada, et au reste du monde en 2018.

Réduction des interventions sur site

La promesse est que les clients puissent personnaliser leurs services, depuis les alertes machine jusqu’à l’analytique approfondi. Les objectifs sont d’améliorer l’efficacité de l’équipement et sa productivité. La plateforme peut contribuer à réduire les coûts de garantie et de maintenance, notamment en réduisant les interventions sur site, et générer des données et des alertes en temps réel.

Le groupe Biesse peut utiliser les informations de performances et d’utilisation venant du terrain pour améliorer le développement des produits et ajouter des fonctions aux machines existantes. Le fabricant peut également fournir aux clients des alertes suggérant comment augmenter la productivité de leurs machines grâce à l’analyse des données reçues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletters de La Revue

Retrouvez le meilleur de l'actualité du digital


Restez connecté !