Le groupe d’inspection et de certification SGS France veut accélérer grâce au digital

SGS dispose de 33 laboratoires de test en France [Photo SGS]

SGS France, spécialisé dans l’inspection, le contrôle, l’analyse et la certification, opère une transformation digitale depuis 2 ans. La DSI a été réorganisée, une équipe Data a été créée, les laboratoires de contrôle sont automatisés et de nouveaux services de type plateforme sont lancés.

Gagner en agilité et en réactivité

« SGS France investit fortement sur le digital » présente Hervé Desmarres, directeur de la stratégie digitale de SGS France. L’objectif est notamment le développement de nouveaux business modèles. « Notre ambition est aussi de gagner en agilité et en réactivité, pour devenir le référent ‘’digital’’ du contrôle et de la certification, et améliorer nos offres de services et l’expérience client » ajoute-t-il.

La démarche est portée au plus haut niveau par Eric Sarfati, Président de SGS arrivé en 2018. SGS veut gagner en efficacité opérationnelle, doubler ses capacités de production et augmenter la satisfaction client. Une nouvelle plateforme e-commerce « B to B » va ouvrir afin de proposer une expérience client simplifiée, rapide et accélératrice de business. Les premiers services disponibles seront tournés vers la gestion des risques : les analyses d’huiles et de la potabilité de l’eau.

En parallèle, l’équipe digitale, travaille à l’intégration des catalogues de services aux plateformes clientes et partenaires afin de faciliter la prise de commande des clients de SGS, et d’automatiser au maximum l’exécution des prestations pour délivrer plus rapidement ses rapports. La DSI a été passablement revue. Les équipes ont été redéfinies, un nouvel helpdesk a été mis en place pour être plus proche des employés, les achats IT ont été centralisés pour réaliser des économies d’échelle. La DSI a évolué vers le Cloud public, Azure de Microsoft.

Mise à jour des processus de la DSI

La DSI était historiquement divisée en deux entités. « Nous avons fusionné les meilleures pratiques et opéré les synergies qui s’imposaient pour que les collaborateurs de la DSI travaillent en mode collaboratif et intègrent les méthodes agiles » déclare Hervé Desmarres. « Notre objectif est de reconstruire l’asset IT et upgrader nos process, pour passer d’une DSI traditionnelle vers une DSI “As a Service” capable de mieux répondre aux problématiques clients et métiers » ajoute-t-il.

 Un pôle Data dédié pour SGS France a été créé.  L’objectif est d’avoir un Data Lab pour casser les silos de données et de les convertir en valeur pour proposer de nouveaux services aux clients. Un grand chantier de Data visualisation a été lancé pour favoriser l’accès aux données pour les équipes commerce. Autre point, « avec l’aide d’une startup et de plusieurs acteurs du marché, nous allons commercialiser une offre sur nos données communes issues du domaine automobile. Notre ambition est de passer à une ‘data to delivery’, capable de créer de nouveaux business en fonction de l’attente de nos clients. Les premiers projets servent également d’exemple d’acculturation pour toutes les entités de SGS » présente Hervé Desmarres.

Côté intelligence artificielle, SGS France a mis en place un chatbot pour les candidats à l’examen du code de la route sur www.objectifcode.sgs.com. « Un autre chatbot sera bientôt mis en place pour les automobilistes qui prennent rendez-vous sur les plateformes www.securitest.fr et www.autosecurite.com, pour le contrôle technique de leur véhicule », précise Hervé Desmarres. Plusieurs autres projets sont lancés autour de l’intelligence artificielle comme la prédiction du taux de remplissage d’une salle d’examen du Code de la route ou le diagnostic automatique de résultats d’analyses, comme c’est déjà le cas pour le laboratoire d’analyse d’huile de Verneuil-sur-Avre.

Des laboratoires informatisés

Dans ses laboratoires, SGS met en place le digital afin de fluidifier le workflow et d’assurer une vision globale en temps réel  du travail des équipes. Certaines manipulations sont robotisées afin de soulager les collaborateurs des tâches répétitives. Cela doit permettre d’accroitre la productivité du laboratoire et de réduire la quantité de papier.

Une transformation des équipes 

La DRH a mis en place des formations pour embarquer tous les salariés dans le projet, maîtriser les outils, les usages et disposer des compétences ad hoc. C’est le cas du dispositif « Reveal l’Hacktivacteur qui sommeille en toi » qui fait appel à plusieurs programmes dont Digital Champions, qui est animé en faisant appel à Numa et Sciences Po Paris.
Ce dispositif s’est appuyé également sur la start-up Keople pour le diagnostic de la maturité digitale des managers, sur 360 Learning pour la digitalisation de la formation, sur Fabernovel pour l’animation des master class agiles, ainsi que sur Antilogy pour une découverte des usages de la réalité virtuelle et augmentée pour l’entreprise.  D’autres dispositifs sont programmés, autour des plateformes d’espace de travail digital avec la bureautique Office365 de Microsoft, la Data visualisation avec Power BI, les sessions de Mentoring (20 collaborateurs sur 2 ans) et la formation à l’intelligence artificielle.

Des services de contrôle technique et des laboratoires 

En France, SGS compte aujourd’hui 2 800 personnes réparties dans 120 bureaux et centres de contrôles, et 33 laboratoires. Ses services concernent de nombreux secteurs tels que les produits agricoles et agro-alimentaires, la pharmacie, la cosmétique, les biens de consommation, les transports, l’énergie, la chimie, l’environnement ou les services industriels.
En France, SGS est le n°1 du contrôle technique automobile, avec près de 2000 centres de contrôle avec les réseaux Securitest et Auto Sécurité. SGS France est également agréé depuis mai 2016, pour faire passer l’examen du Code de la route. Avec ObjectifCode, SGS propose aux candidats de la France entière la possibilité de s’inscrire soit en candidat libre, soit via leur auto-école via sa plateforme interactive www.objectifcode.sgs.com.
Le groupe SGS est un leader mondial de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification. SGS emploie 97 000 collaborateurs, et exploite un réseau de 2 600 bureaux et laboratoires à travers le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *